Motorsport

ES5-6-7 : Un duel finlandais titanesque

Deux Toyota se battent pour la tête du Rallye de Finlande

Recherche

Par www.wrc.com

28 juillet 2017 - 12:01
ES5-6-7 : Un duel finlandais titanesque

Vendredi à mi-journée, Jari-Matti Latvala conservait une faible avance en tête du Rallye de Finlande face à son équipier Esapekka Lappi. Les deux Finlandais du Toyota Gazoo Racing ont fait le trou.

Après la première boucle de trois spéciales sur terre, Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) devançait son partenaire pour 5’’3. Esapekka Lappi (Toyota Yaris) réalisait néanmoins le triplé sur le second passage pour revenir à 1’’6 avant le passage à l’assistance.

« Cela commence très bien, mais c’est très serré avec Esapekka », confiait Jari-Matti Latvala. « Il attaque fort. Jukojärvi (ES7) était à nouveau la meilleure spéciale de cette boucle. J’avais un bon rythme et je veux le conserver cet après-midi. »

Pour son quatrième départ seulement avec une WRC, Esapekka Lappi remportait quatre spéciales d’affilée ce matin. « Je sentais que l’adhérence variait beaucoup », résumait-il. « C’est ainsi en rallye ! Après un départ prudent sur la première spéciale, nous avons bien progressé au fil de la matinée. »

Après une matinée sèche, les averses s’abattaient sur Jukojärvi. Cela n’empêchait pas Mads Østberg (Ford Fiesta) de dépasser Craig Breen (Citroën C3) et Teemu Suninen (Ford Fiesta) pour se positionner sur le podium provisoire. Le Norvégien se classait troisième des trois spéciales pour se placer à 12’’2 d’Esapekka Lappi.

Derrière, la bataille s’annonçait intense pour la troisième marche du podium puisqu’on retrouvait à seulement 4/10e Craig Breen, lui-même 1/10e devant Teemu Suninen. Craig Breen continuait à se plaindre du comportement de sa Citroën C3, qui se serait dégradé au fil de la boucle.

Juho Hänninen (Toyota Yaris) plaçait la troisième Yaris au sixième rang, à 5’’4 de son compatriote Teemu Suninen et une demi-seconde devant un Kris Meeke (Citroën C3) frustré : « Je n’arrive pas à placer la voiture où je le veux, je n’y arrive pas ! »

Huitième, Elfyn Evans (Ford Fiesta) se plaignait de sous-virage, mais le Britannique devançait les Hyundai i20 de Thierry Neuville et de Dani Sordo. Si le Belge était relégué à 34’’1 de la tête, il souhaitait surtout capitaliser sur l’abandon de son rival Sébastien Ogier (Ford Fiesta).

« J’ai essayé d’attaquer, mais l’arrière glisse tant il y a de terre sur la route », précisait-il en rappelant sa position d’ouvreur. « J’ai utilisé chaque millimètre de la piste, mais je ne pouvais pas faire plus. Notre principal adversaire a déjà fini sa journée. Nous devons être dans le top cinq à la fin du week-end pour prendre de bons points. »

Ott Tänak (Ford Fiesta) était aux portes des points après sa crevaison en début de journée. L’Estonien manquait également un croisement en étant perturbé par un essuie-glace défaillant.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less