Motorsport

ES4-5 : Paddon prend les devants en Italie

Meeke part en tonneaux !

Recherche

Par www.wrc.com

9 juin 2017 - 13:06
ES4-5 : Paddon prend les devants en (...)

La première matinée du Rallye d’Italie voyait Hayden Paddon hériter de la tête après les péripéties de Kris Meeke.

Avant d’aborder Tergu - Osilo, Kris Meeke (Citroën C3) comptait 0’’8 d’avance sur Hayden Paddon (Hyundai i20). Hélas, le Britannique sortait de la route et perdait près de huit minutes avant de rallier l’arrivée. La voiture présentait de sérieux dommages du côté de son copilote Paul Nagle et un pare-brise cassé retenu par un capot moteur l’étant tout autant.

« J’étais en quatrième vitesse », racontait-il. « La route était dure. J’ai pris une bordure à l’arrière droit qui nous a envoyé sur le toit. Tout se passait bien, je n’avais pas d’objectif et je m’adaptais aux conditions. Nous verrons si nous pouvons reprendre, mais ce n’est pas bon. »

Hayden Paddon était remonté au deuxième rang à l’issue de Tula, la spéciale précédente. Malgré la fumée inhalée en raison d’un échappement brûlant la carrosserie de sa voiture, le Néo-Zélandais disposait de 4’’3 d’avance sur Juho Hänninen (Toyota Yaris) à mi-journée.

« Nous nous tenons au plan », confiait le leader. « Aujourd’hui, il faut absolument être propre. Ce n’est pas le moment d’attaquer. La clé est la régularité tout en perdant pas de temps. Quelque chose a brûlé à l’arrière, d’où un trou. Cela laisse entrer beaucoup de bruits et c’est dur de se concentrer sur les notes. »

Leader en début de journée, Juho Hänninen avait lâché les commandes en perdant dix secondes face à ses rivaux sur Tula. Le Finlandais rattrapait et dépassait Kris Meeke sur l’ES5 sans perdre davantage de temps.

Troisième, Mads Østberg (Ford Fiesta) n’accusait qu’un dixième de seconde de retard sur Juho Hänninen après avoir signé le deuxième meilleur temps sur Tula.

Ott Tänak (Ford Fiesta) suivait à 10’’3 du Norvégien. L’Estonien menait un quatuor de prétendants au titre ayant affronté les pires conditions : Thierry Neuville (Hyundai i20), Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) et l’ouvreur Sébastien Ogier (Ford Fiesta).

Prudent ce matin, Andreas Mikkelsen (Citroën C3) pointait au huitième rang devant Dani Sordo (Hyundai i20), l’homme le plus rapide sur Tula avant de perdre une minute sur un probable souci de turbo.

Privé de deuxième vitesse ce matin, Esapekka Lappi (Toyota Yaris) complétait le top dix en s’offrant le scratch sur Tergu-Osilo.

Elfyn Evans (Ford Fiesta) était contraint à l’abandon après être sorti dans Tula. Le Gallois était alors neuvième.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less