ES3 : Ogier mène, Kubica sort de la route

Rallye d’Allemagne

Recherche

Par www.wrc.com

22 août 2014 - 13:01
ES3 : Ogier mène, Kubica sort de la (...)

Moselland est une classique du Rallye Deutschland. Au bord de la Moselle, son tracé enchaine les virages et les changements de direction, avec une soixantaine d’intersections à gérer dans le vignoble à flanc de colline. Disputée en sens inverse l’an dernier, la spéciale se court sur des routes étroites mais rapides, entrecoupées par des épingles.

C’est Jari-Matti Latvala qui s’est montré le plus rapide dans cette spéciale, la dernière de la boucle matinale. Le Finlandais a devancé de deux dixièmes son coéquipier Sébastien Ogier. Volkswagen continue bel et bien à dominer cette édition de l’ADAC Rallye Deutschland.

Après deux chronos remportés par Ogier, il s’agit de la première victoire de spéciale de Latvala. A l’heure de rentrer au parc d’assistance de Trèves, l’écart entre les deux hommes est de 1”9 à l’avantage du Français.

« Ca paraît plus glissant que l’année dernière, il y a peut-être pus de pollution sur la route. J’ai eu du mal à sentir le grip, mais c’était mieux que dans la spéciale précédente, » a commenté Latvala.

Les Polo R ont devancé de plus de 20” la Citroën DS3 de Kris Meeke, classé troisième. Pourtant Ogier estime avoir encore de la marge.

« Je ne suis pas complètement satisfait de la voiture, mais mon rythme est bon. La première spéciale était plus glissante que ce à quoi je m’attendais. J’ai essayé d’être agressif, mais j’ai commis deux erreurs et j’ai perdu du temps. On est encore en tête et on a pas mal d’avance sur les autres à l’exception de Jari-Matti, alors ça va, » a-t-il expliqué.

Troisième au général, Meeke affiche 24”0 de retard, un écart dû en partie à un tête-à-queue dans la première spéciale. Dani Sordo est quatrième, à 4”6 du pilote Citroën.

Vainqueur en 2013, Sordo subit les conditions de route les plus contraignantes. Le fait qu’il soit l’un des derniers pilotes de WRC à prendre le départ des spéciales l’oblige à gérer la boue et la saleté présentes sur les routes, qui sont autant de traces des passages précédents.

Andreas Mikkelsen est passé de la troisième à la cinquième place, après un choc à l’arrière de sa Polo R survenu peu après le départ de Moselland. Malgré une jante très abimée, le pneu Michelin est resté gonflé jusqu’à 4 km de l’arrivée.

Mads Østberg, Mikko Hirvonen et Thierry Neuville sont proches de Mikkelsen. De Meeke à Neuville, six pilotes se tiennent en 10 secondes ! Le Belge a perdu du temps peu avant l’arrivée de la spéciale à cause d’un frein trop mou sur sa Hyundai i20. Il a par ailleurs expliqué s’être perdu dans ses notes, alors que son copilote Nicolas Gilsoul et lui-même les corrigeaient à mi-parcours.

Elfyn Evans et Bryan Bouffier complètent le top 10. Quant à Robert Kubica, il a perdu quatre minutes lorsqu’une glissade l’a fait sortir de la route. Sa roue avant-gauche s’est voilée et son embrayage a été endommagé dans l’incident, survenu 600m après le départ de Moselland.

« On est sorti dans un virage qui se resserrait. Je ne tenais pas le volant assez fort et j’ai perdu la trajectoire quand on a heurté quelque chose. Le temps que je récupère la bonne ligne, c’était trop tard. On avait deux roues en dehors de la route et, même si des spectateurs nous ont aidés, on n’arrivait pas à sortir, les roues tournaient dans le vide, » a expliqué Kubica.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos