Motorsport

ES3-4 : Ogier reprend l’avantage en Espagne

Trois pilotes en six secondes

Recherche

Par www.wrc.com

14 octobre 2016 - 13:05
ES3-4 : Ogier reprend l'avantage en (...)

Sébastien Ogier a su se montrer plus fort que les conditions vendredi matin, lors de la première boucle du RallyRACC Catalunya – Rally de España. Mais les débats sont particulièrement serrés sur la Costa Daurada.

Le Français, parti ce week-end à la conquête d’un quatrième titre mondial consécutif, est le leader à mi-journée, au volant de sa Volkswagen Polo R WRC. Il compte 4’’4 d’avance sur Thierry Neuville et 5’’7 sur Jari-Matti Latvala, qui a su se relever d’un mauvais départ.

Les pluies torrentielles ont continué à tomber sue les pilotes dans les montagnes à l’ouest de Salou. La boue et l’eau stagnante ont été au programme des pilotes mais la régularité d’Ogier lui a permis de reprendre les commandes, et repasser devant Neuville.

Le Belge s’est classé deuxième lors des deux spéciales de Bot et Terra Alta. « Jusque-là, c’est un rallye très difficile, confie le pilote Hyundai. Il y a beaucoup d’eau stagnante et, dans ces conditions, c’est dur de faire la différence. »

La prise de pouvoir de Neuville n’a été que très brève, étant passé en tête après l’ES2, mais dépassé à l’issue de la suivante. Il était satisfait, même si la Hyundai i20 WRC sortait de ses ornières.

Latvala, troisième à mi-journée, avait perdu une douzaine de secondes dans la dernière spéciale disputée jeudi soir. Il s’est montré le plus rapide dans Bot et Terra Alta pour rattraper ce retard.

Le héros local Dani Sordo (Hyundai i20 WRC), dans des conditions qu’il a décrites comme « incroyables », suit le peloton de tête. Troisième dans Terra Alta, il possède 3’’3 d’avance sur la Polo R d’Andreas Mikkelsen. Le Norvégien s’est montré prudent dans les dix derniers kilomètres après avoir cru qu’il avait crevé.

Hayden Paddon complète le top 6 mais connaît des problèmes de moteur. « C’est surtout dans les portions sur asphalte, en montée, que l’on n’a pas de réponse de l’accélérateur. J’appuie à fond avec mon pied mais il n’y a rien qui vient. Je suis même surpris de ne pas avoir perdu davantage de temps. »

Mads Østberg était septième, mais était satisfait de voir que les vibrations qui le gênaient ont disparu. Craig Breen se classe huitième, malgré une pénalité de dix secondes en raison d’un retard lors de l’ES4 pour un changement de pneus trop lent. Kris Meeke et Ott Tänak complètent le top 10.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less