Motorsport

ES2 : Novikov part en tonneaux

ES 2 : Castelsardo 1 (14,00 km)

Recherche

Par www.wrc.com

21 juin 2013 - 12:15
ES2 : Novikov part en tonneaux

Troisième à l’issue de la première spéciale, Evgeny Novikov est parti en tonneau dans cette deuxième spéciale du rallye. Le jeune Russe est parti à la faute dès le premier kilomètre chronométré. L’équipage est indemne.

Jari-Matti Latvala, qui avait effectué un tonneau sur ce secteur l’année dernière, remporte cette fois-ci la spéciale. Il confiait à l’arrivée : « Mon temps est plutôt bon mais c’était très glissant. J’ai été distrait pendant un moment car quelqu’un (Novikov) était sorti de la route mais il n’y avait pas de triangle de signalisation. J’ai failli percuter l’auto mais ça va. C’est dommage d’avoir crevé dans la première spéciale mais il faut l’accepter… »

Deuxième temps avec la Polo R WRC, le premier leader de la course Sébastien Ogier confirmait les propos de son équipier : « C’est très glissant avec beaucoup de gravette. Ce doit être pire pour ceux qui partent en premier. Ca va pour nous, j’ai bien roulé. »

Compte-tenu des conditions d’adhérence, les premiers équipages à s’élancer ont connu divers problèmes. Réalisant le troisième temps, Dani Sordo a effectué un tête-à-queue juste après la ligne d’arrivée. « Ca a été, pas de problème » reportait-il au Point-Stop. « Je n’ai pas disputé cette épreuve l’année dernière, c’était donc la première fois que je disputais cette spéciale. »

Le pilote Volkswagen Andreas Mikkelsen se plaignait quant à lui d’un problème sur le train avant : « Ce n’est pas facile, nous avons un problème de direction. Je ne sais pas ce qu’il se passe mais il y a des à-coups à gauche au freinage. L’auto bouge un peu… »

Débutant en WRC, le Gallois Elfyn Evans s’est est bien sorti après avoir heurté un rocher à mi-spéciale. Il terminait le chrono avec la jante avant-droite pliée mais un pneumatique intact.

Martin Prokop était quant à lui étonné de pouvoir terminer la spéciale après avoir quitté la piste et foncé entre deux murs. Il expliquait ainsi au Point-Stop : « On a heurté un mur avec un côté, puis on a tapé l’autre côté et enfin l’avant de l’auto. On était complètement bloqué entre les deux murs. On a tapé fort mais les roues sont droites et la température moteur est OK… »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less