Motorsport

ES2 : Neuville prend les devants en Espagne

Meeke parti en tonneaux

Recherche

Par www.wrc.com

14 octobre 2016 - 10:58
ES2 : Neuville prend les devants en (...)

Thierry Neuville a pris les rênes du RallyRACC Catalunya – Rally de España à la faveur de conditions difficiles lors de la première spéciale du vendredi matin.

De fortes pluies et de l’eau stagnante ont rendu cette ES2 difficile à appréhender. Si Thierry Neuville a réussi à faire le meilleur temps au terme des 12,50 kilomètres de Caceres, Kris Meeke est lui parti en tonneaux au volant de sa DS 3.

Neuville s’est montré le plus rapide, 1’’6 devant la Hyundai i20 WRC de Hayden Paddon. Le Belge a même réussi à prendre la tête du classement général, devançant de trois dixièmes de seconde Sébastien Ogier, qui avait été le plus rapide au terme de la spéciale urbaine de Barcelone.

« Je pensais pouvoir aller plus vite que ça mais le temps est tout de même bon, confie Neuville. L’arrière de la voiture bougeait un peu. J’avais un peu de survirage par moments, parfois ça allait. »

Malgré le fait d’avoir réalisé le deuxième chrono le plus rapide, Paddon a reporté des problèmes de moteur. « J’ai un problème avec la gestion du temps de latence du turbo, ainsi que des soucis de puissance avec aucune réponse à la sollicitation de l’accélérateur », confie le Néo-Zélandais.

Ogier a fait le troisième temps au volant de sa Volkswagen Polo R WRC, devant Dani Sordo (Hyundai i20) puis ses coéquipiers chez Volkswagen, Jari-Matti Latvala et Andreas Mikkelsen. Latvala a réussi à se relever de son mauvais départ pour prendre la sixième place du classement général, malgré quelques erreurs.

Meeke est celui qui a le plus souffert des intempéries, perdant 40 secondes en partant à la faute. « Je suis parti en tonneau dans un virage en quatrième. Au milieu du virage, il y avait de profondes ornières. La voiture est tombée dedans et s’est retournée au milieu de la route. Je pensais qu’on allait sortir mais non », confie le Nord-Irlandais.

Mads Østberg a également eu des soucis parlant d’un cliquetis au sein de Ford Fiesta RS WRC, ce qui pourrait venir du frein à main. Ott Tänak, qui pensait avoir des problèmes de différentiel jeudi soir, a vu ses doutes trouver confirmation. Mais l’Estonien a confié que ce problème était secondaire en comparaison avec les conditions météo.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less