Motorsport

ES2 : Mikkelsen à l’attaque, Ogier perd du terrain

Le Norvégien prend les devants

Recherche

Par www.wrc.com

19 août 2016 - 12:38
ES2 : Mikkelsen à l’attaque, Ogier (...)

C’est le Norvégien de l’équipe Volkswagen Motorsport, Andreas Mikkelsen, qui mène le Rallye d’Allemagne au terme de l’ES2. Il a pris le dessus sur son coéquipier, Sébastien Ogier, parti en tête-à-queue alors qu’il était en tête.

Andreas Mikkelsen ne s’est pas montré le plus rapide dans la deuxième spéciale, Moselland, mais, au final, c’est bien le Norvégien qui est en tête après deux secteurs chronométrés. Il a désormais 2’’7 d’avance sur Sébastien Ogier, leader après l’ES1 mais qui est parti en tête-à-queue dans le deuxième chrono.

Mikkelsen était tout heureux en voyant le temps effectué, car il n’était pas vraiment de sa performance. « Ce n’est pas ce que l’on peut appeler une bonne spéciale, a-t-il commenté. J’ai fait pas mal de petites fautes. »

« Cette spéciale a été utilisée en 2013 et je n’ai pas pris part au rallye cette année-là, explique le pilote VW. Il y a tellement d’informations à prendre en compte, il faut être très précis. Mais parfois, c’est trop et je ne peux pas tout garder en tête. »

Thierry Neuville a aussi profité de l’ES2 pour passer devant Sébastien Ogier. Le Belge a pourtant abimé une roue de sa Hyundai i20 WRC, lorsqu’il s’est montré trop sensible avec la pédale de frein dans une épingle. « C’était une épingle serrée et j’ai heurté une pierre sur la route, explique le pilote de Saint Vith. La fin de la spéciale s’est plutôt bien passée mais le début, ce n’était pas ça. »

Ogier a terminé avec 4’’1 de retard sur Neuville mais ne semblait pas très inquiet, après avoir bien roulé dans la spéciale précédente. « J’ai fait une erreur au début de la spéciale, j’ai manqué une épingle et j’ai dû rebrousser chemin. Mais ça va. Ce n’était pas une spéciale facile. »

Sordo prend la 4e place. Ott Tänak a souffert avec le grip dans Moselland, n’ayant pas réussi à refroidir ses pneus DMACK de sa Fiesta RS sur la portion de route reliant les deux spéciales. Il n’a fait que le sixième temps dans cette spéciale, conservant tout de même sa cinquième place au classement général, avec 6’’6 d’avance sur Stéphane Lefebvre, au volant d’une DS 3 WRC engagée à titre privé et préparée par PH Sport.

La Fiesta RS de Mads Østberg dégringole au septième rang, après plusieurs problèmes dans l’ES2. « Beaucoup de choses ont allées de travers, explique-t-il. Les freins ne fonctionnaient pas juste avant la spéciale. Il y a un truc qui ne va pas avec la direction. Et le frein à main, ce n’est pas ça non plus ! Bref, c’est difficile. »

Le pilote Hyundai Hayden Paddon complète la liste des World Rally Cars, tardant à trouver ses repères sur ce revêtement, se situant à plus d’une minute de Mikkelsen.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less