Motorsport

ES2 : Kris Meeke enchaîne

Problèmes pour Evans, abandon pour Hänninen

Recherche

Par www.wrc.com

7 avril 2017 - 12:59
ES2 : Kris Meeke enchaîne

Kris Meeke a signé un deuxième scratch pour consolider son avance en tête du Che Guevara Energy Drink Tour de Corse après la première boucle.

Déjà devant Sébastien Ogier sur le premier test, le pilote de la Citroën C3 récidivait sur la spéciale suivante. Le Britannique devançait de 3’’2 la Ford Fiesta du Français pour porter son avance à 8’’9.

« C’était une spéciale vraiment solide », déclarait-il. « L’an passé, Ogier l’avait écrasé en mettant dix secondes à tout le monde sur chaque passage. Nous avons bien travaillé sur les reconnaissances et cela se traduit dans les temps. Allons au regroupement pour chausser de nouveaux pneus et voir ce que nous pouvons faire cet après-midi. »

Peu satisfait du comportement de sa Fiesta sur les bosses de l’ES1, Ogier adaptait ses réglages et se sentait plus en confiance.

« De bonnes sensations sur cette spéciale avec une route plus lisse », expliquait-il. « Nous avons modifié des choses sur la voiture et, même si ce n’est pas parfait, c’est déjà mieux. »

Thierry Neuville pointait à nouveau au troisième rang avec sa Hyundai i20 Coupe. Relégué à 17’’2 du leader, le Belge estimait qu’il pouvait faire mieux et devrait plancher sur ses réglages lors du regroupement.

Ott Tänak touchait également aux réglages de sa Ford Fiesta après l’ES1, mais l’Estonien ne rencontrait pas le même succès que son équipier Sébastien Ogier. « J’ai beaucoup de mal avec l’équilibre quand la route est large », confiait-il en dépit de son quatrième temps, 4’’3 derrière Thierry Neuville. « Ce n’est pas agréable. »

Cinquième à 5’’2 d’Ott Tänak, la Hyundai i20 Coupé de Dani Sordo précédait de 3’’0 la Citroën C3 de Craig Breen, lui-même 5’’1 plus rapide que la Toyota Yaris de Jari-Matti Latvala. Le Finlandais regrettait par ailleurs d’avoir été trop prudent sur ses notes.

Hayden Paddon occupait le huitième rang. Le Néo-Zélandais était ravi de son pilotage au volant de la Hyundai i20 Coupé, mais déçu de ses temps. Stéphane Lefebvre (Citroën C3) et Andreas Mikkelsen, leader du WRC 2, complétaient le top dix.

Elfyn Evans perdait deux minutes en raison d’un problème hydraulique touchant sa Ford Fiesta. Juho Hänninen choisissait pour sa part de mener sa Toyota Yaris à l’abandon après avoir endommagé une bielle en heurtant un pont dans la première spéciale.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less