Motorsport

ES2-3 : Hänninen prend les commandes en Italie

Le Finlandais devance Kris Meeke en Sardaigne

Recherche

Par www.wrc.com

9 juin 2017 - 09:42
ES2-3 : Hänninen prend les commandes (...)

Juho Hänninen prenait une courte avance en tête du Rallye d’Italie après les deux premières spéciales du vendredi matin.

Grâce à sa position de départ avantageuse, Juho Hänninen (Toyota Yaris) profitait de pistes balayées pour signer le deuxième meilleur temps sur Terranova avant de remporter Monte Olia et mener l’épreuve avec deux dixièmes d’avance sur Kris Meeke (Citroën C3).

« Ce n’est pas facile », confiait le Finlandais. « La voiture est vraiment bonne, mais c’est piégeux et il est difficile de trouver le rythme. Les pistes sont glissantes et il y a beaucoup de poussière dans la forêt. C’est tout un défi, mais je ne lâcherai rien ! »

De son côté, Kris Meeke s’imposait sur Terranova avant d’être deuxième sur Monte Olia. « Les spéciales sont plus cassantes que prévu », affirmait-il. « La poussière est un problème. Il y avait quatre ou cinq endroits critiques dans l’ES2 et c’était encore pire dans l’ES3. Notre position nous offre un avantage, mais c’est assez intéressant quand on ne voit rien ! »

Avec deux tops 4, Hayden Paddon (Hyundai i20) prenait la troisième position à 4’’4 du leader. Après un début de saison compliqué, le Néo-Zélandais arborait un grand sourire. « Le dernier mois a été extraordinaire avec la voiture », assurait-il. « Je me retrouve ! »

Quatrième, Mads Østberg (Ford Fiesta) pointait à 0’’7 tout en disposant de 10’’0 d’avance sur Craig Breen (Citroën C3), qui devait abandonner sur le routier après Monte Olia. En cause, un lourd atterrissage provoquant une fuite d’huile de la boîte de vitesses.

Les premiers à défier les spéciales étaient à la peine entre surface glissante et poussière suspendue. Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) s’en tirait le mieux en se classant sixième. Thierry Neuville (Hyundai i20) manquait un croisement et pointait au dixième rang, une place devant Sébastien Ogier (Ford Fiesta), ouvreur aujourd’hui.

Ott Tänak (Ford Fiesta) se faisait une frayeur avec un atterrissage étrange après une bosse. De son côté, Esapekka Lappi (Toyota Yaris) devait faire une croix sur sa deuxième vitesse.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less