Motorsport

ES2-3 : Elfyn Evans prend la tête en Argentine

Doublé du Gallois ce matin

Recherche

Par www.wrc.com

28 avril 2017 - 16:20
ES2-3 : Elfyn Evans prend la tête en (...)

Elfyn Evans a remporté les deux spéciales du Rallye d’Argentine en jeu ce vendredi matin pour prendre 8’’7 d’avance sur Kris Meeke.

Sur la première spéciale du jour (San Agustin - Villa General Belgrano), le pilote Ford devançait la Citroën de 4’’6 avant de récidiver avec 2’’3 de marge sur Amboy - Santa Monica.

« Le balayage de la piste nous a aidé sur la première spéciale », confiait le Gallois. « J’ai essayé de rester propre sur la suivante. J’ai un peu de mal avec l’équilibre de la voiture, mais les pneus fonctionnent bien. »

« La première spéciale était la seule de la boucle où nous profiterons du balayage », soulignait son rival britannique au volant d’une Citroën C3. « Il n’y en avait aucun sur la suivante. Je n’avais piloté cette spéciale qu’une fois, donc je suis content de mon temps. »

Jari-Matti Latvala s’installait au troisième rang à 12’’1 de Kris Meeke, mais le Finlandais se plaignait de plusieurs compressions rapides subies par sa Toyota Yaris, dont le splitter avant était porté disparu sur l’arrivée d’Amboy.

Mads Østberg (Ford Fiesta) signait deux tops six pour se hisser en quatrième place à 3’’2 de Jari-Matti Latvala et 0’’1 devant Sébastien Ogier (Ford Fiesta), peu réjoui.

Le Français manquait une jonction sur l’ES2 et glissait dans un fossé. L’aérodynamique de sa Fiesta n’en ressortait pas indemne sur l’avant-droit, même s’il se classait quatrième de l’ES3. « Le manque d’appui n’aide pas », confiait-il. « Mais ce n’est pas tout. Nous devons travailler sur les suspensions. »

Thierry Neuville pointait en sixième place malgré un amortisseur avant-droit cassé sur sa Hyundai i20 Coupe. Ses équipiers Hayden Paddon et Dani Sordo connaissaient également une matinée difficile.

Dès la première spéciale du jour, un petit tonneau coûtait 2’30’’ à Hayden Paddon. Le Néo-zélandais rencontrait ensuite des problèmes de suspension et son moteur devait faire sans ventilateur de refroidissement. Troisième sur l’ES2, Dani Sordo s’arrêtait à mi-parcours sur Amboy pour remplacer un bras de direction meurtri par une pierre. L’Espagnol perdait plus de onze minutes.

En difficulté avec le comportement de sa Ford Fiesta au petit matin, Ott Tänak changeait les réglages entre l’ES2 et l’ES3 et semblaut se réjouire des modifications. De son côté, Juho Hänninen perdait le splitter avant de sa Toyota Yaris, dont la puissance faisait défaut et lui faisait perdre près de 1’30’’.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less