Motorsport

ES2-3-4 : Evans aux commandes

Le Gallois remporte deux spéciales glissantes en forêt

Recherche

Par www.wrc.com

27 octobre 2017 - 13:04

Le local de l’étape Elfyn Evans a confirmé les attentes portées en lui avant le départ du Dayinsure Wales Rally GB en remportant deux des trois spéciales de vendredi matin.

Ses concurrents avaient prédit son niveau de performance en début d’épreuve et Elfyn Evans (Ford Fiesta) ne décevait pas en réalisant le meilleur temps de la première spéciale du jour, Myherin, et de la troisième, Hafren.

Aidé par ses nouveaux pneus DMACK développés spécifiquement pour ces conditions humides et boueuses, il devançait Ott Tänak (Ford Fiesta) de 6’’7. Les conditions étaient extrêmement glissantes et l’adhérence imprévisible ne permettaient pas aux pilotes d’associer rythme et confiance.

« Nos pneus fonctionnent bien, mais c’est quand même loin d’être facile », confiait-il. « J’essaie d’être propre et d’attaquer quand je le peux. Je ne veux pas surpiloter, donc c’est compliqué de trouver le juste équilibre. »

Ott Tänak remportait la courte spéciale de Sweet Lamb, mais n’était pas content de sa matinée : « L’adhérence était meilleure sur la dernière spéciale, mais je ne suis pas satisfait de la voiture. Elle ne se comporte pas comme je le voudrais. Elle sous-vire trop et j’utilise trop souvent le frein à main. »

Kris Meeke (Citroën C3) était troisième à 9’’3 de l’Estonien. Le Britannique se réjouissait de son rythme vu sa position de départ lointaine et les conditions qui en résultaient. Il devançait le leader du championnat Sébastien Ogier (Ford Fiesta) de 4/10e de seconde. Ce dernier reconnaissait qu’il n’était peut-être pas « assez audacieux » dans les sections boueuses.

Manquant de confiance, Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) sous-virait, mais ralliait la mi-journée au cinquième rang devant Andreas Mikkelsen (Hyundai i20), fer de lance du constructeur coréen.

Son équipier Thierry Neuville (Hyundai i20) le suivait malgré sa pénalité de dix secondes reçue hier après que sa voiture ne démarre pas au départ de Tir Prince.

Si la raison restait inconnue, ses soucis de sous-virage étaient résolus après un changement de cartographie du différentiel. « Nous devons être très attentifs aujourd’hui », déclarait le Belge. « Nous n’avons pas trouvé le problème. Cela fonctionne pour le moment, donc croisons les doigts pour que ça continue ainsi ! »

Dani Sordo (Hyundai i20), Hayden Paddon (Hyundai i20) et Juho Hänninen (Toyota Yaris) complétaient le top dix.

Mads Østberg (Ford Fiesta) souffrait dans ses changements de rapports sur Myherin tandis que Craig Breen (Citroën C3) laissait échapper près d’une minute en raison d’une crevaison lente dans Hafren.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less