Motorsport

ES15-16 : Mikkelsen reprend du terrain à Ogier

Rallye de Suède

Recherche

Par www.wrc.com

14 février 2015 - 15:15
ES15-16 : Mikkelsen reprend du (...)

Ce samedi après-midi, Andreas Mikkelsen a répondu de manière parfaite aux tentatives de Sébastien Ogier pour lui reprendre la tête du Rallye de Suède.

Ogier avait réduit l’avance de Mikkelsen à tout juste 1.7s au terme de la matinée, mais le Norvégien reprenait les choses en main lors du second passage de Fredriksberg alors que le Français rencontrait des difficultés.

Deuxième le plus rapide de l’ES, il prenait 10.9s sur son équipier Sébastien Ogier. « Nous avons attaqué très fort. Je savais qu’Ogier ferait de même, mais les conditions nous ont aidé », déclarait le pilote de la Volkswagen Polo R.

Mikkelsen allait encore accroître l’écart dans la spéciale suivante, Rämmen, avant deux légères fautes dans la portion finale. Il cédait finalement 2.2s. « Chaque année, je n’arrive pas à bien prendre ce dernier tronçon », rigolait-il. « Je suis parti tout droit à deux croisements, donc j’avais perdu toute ma vitesse de sortie. Nous allons toutefois continuer à attaquer, nous n’avons rien à perdre. »

Ouvrant la piste, Ogier rencontrait les pires conditions avec la neige fondante, notamment à Fredriksberg. « Les conditions sont très, très mauvaises. Il y a beaucoup de neige brassée, je manquais d’adhérence sur l’arrière. La spéciale suivante était mieux, mais toujours pas idéale », confiait-il.

Thierry Neuville profitait des mésaventures d’Ogier pour porter sa Hyundai i20 au deuxième rang. Le Belge signait le scratch à Fredriksberg puis, tout en cédant du temps à Ogier sur Råmmen en glissant, Neuville conservait l’avantage pour 3.7s.

« J’ai attaqué fort dans la première, mais les conditions étaient piégeuses. Nous avons eu plusieurs frayeurs et Nicolas m’a ordonné de me calmer. C’était mieux sur la fin. J’ai essayé d’éviter les traces pour plus d’adhérence dans la suivante. Ce n’était pas idéal, mais le temps est bon », résumait le Belge.

Auteur du scratch à Råmmen avec sa DS 3 WRC, Kris Meeke admettait que « les conditions s’améliorent vraiment au fil des passages. »

Martin Prokop s’estimait heureux d’avoir réussi à s’en sortir après que sa Ford Fiesta RS eut atterri sur le nez dans un saut de l’ES15, tandis que Kevin Abbring lâchait 90s au même virage où Mikkelsen et Neuville avaient fauté.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less