Motorsport

ES14-16 : Abandon pour Thierry Neuville

Un rebondissement qui fait l’affaire de Sébastien Ogier

Recherche

Par www.wrc.com

8 octobre 2017 - 10:10
ES14-16 : Abandon pour Thierry (...)

Les chances de sacre de Thierry Neuville ont pris un nouveau coup dimanche lorsque le Belge devait abandonner du RallyRACC Catalunya - Rally de España en raison d’une suspension cassée.

Thierry Neuville (Hyundai i20) avait jusqu’ici connu un week-end difficile. Celui-ci s’est achevé dès le premier passage sur Santa Marina, la troisième spéciale du jour. Le Belge entrait trop rapidement dans un gauche et plongeait à la corde du droite suivant. L’impact cassait alors sa roue avant droite. S’il ralliait l’arrivée, le prétendant au titre devait ensuite renoncer.

Son abandon faisait ainsi les affaires de Sébastien Ogier (Ford Fiesta), prêt à repartir de Catalogne avec une solide avance au classement général avant les deux derniers rendez-vous de la saison en Grande-Bretagne et en Australie.

« Nous avons tout tenté pour revenir », confiait un Thierry Neuville flegmatique. « Nous avons eu un week-end sans, un week-end avec des problèmes samedi et une fin prématurée dimanche. Nous n’avions pas d’autre choix que d’attaquer et c’est ce que nous faisions. Je n’ai aucun regret. »

L’abandon du Belge profitait également à M-Sport World Rally Team, plus près que jamais de son premier titre mondial chez les constructeurs depuis celui obtenu avec Ford en 2007.

Si le classement de l’épreuve était figé, la structure britannique ne serait plus qu’à quatre points du sacre. Dès lors, ils n’auraient plus qu’à avoir deux voitures à l’arrivée du prochain Rallye de Grande-Bretagne pour sceller leur triomphe.

Toujours en tête du rallye, Kris Meeke (Citroën C3) réalisait une première boucle parfaite en signant le meilleur temps sur les trois spéciales au programme. Le seul contretemps à l’actif du Britannique ne lui coûtait que quelques secondes sur le célèbre rond-point de Riudecanyes où les pilotes doivent effectuer un 360° devant une foule venue en masse.

L’intense duel pour la deuxième place se poursuivait entre Sébastien Ogier et son équipier Ott Tänak (Ford Fiesta). Si l’Estonien dégainait le premier en revenant à moins d’une seconde sur L’Albiol, le Français répliquait sur les deux spéciales suivantes pour reprendre 1’’8 d’avance.

Derrière, Juho Hänninen (Toyota Yaris) confiait que l’écart lui semblait trop grand et qu’il préférait assurer la quatrième place. Le Finlandais pouvait également compter sur les abandons de Thierry Neuville et d’Esapekka Lappi (Toyota Yaris) - parti à la faute sur Riudecanyes - pour disposer d’une bonne marge face à Mads Østberg (Ford Fiesta).

Andreas Mikkelsen (Hyundai i20) devait quant à lui parcourir Riudecanyes avec son capot moteur ouvert. Pressé au moment d’enlever et ranger les rampes de feux avant le départ, l’équipage oubliait de fixer le capot. La nouvelle recrue du constructeur coréen devait ensuite composer avec un pare-brise explosé et une radio coupée.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less