Motorsport

ES13-15 : Un triplé signé Dani Sordo

L’Espagnol réalise le coup du chapeau sur Panzerplatte

Recherche

Par www.wrc.com

19 août 2017 - 17:29
ES13-15 : Un triplé signé Dani Sordo

Dani Sordo a réalisé la passe de trois en s’offrant toutes les spéciales disputées samedi après-midi sur les pistes d’entraînement de Panzerplatte.

Dani Sordo (Hyundai i20) s’est adapté aux conditions sèches et chaudes pour remporter les deux passages sur la courte Arena Panzerplatte avant de poursuivre avec le scratch sur la spéciale marathon de 41,97 km.

Leader éphémère vendredi, l’Espagnol était finalement sorti de la route et avait dû abandonner, coincé dans les fourrés. Le pilote Hyundai reprenait ce matin le départ de la dixième épreuve de la saison en Rally-2.

« J’apprécie beaucoup plus les spéciales », confiait-il. « Je suis déçu de l’erreur commise hier, mais nous travaillons désormais sur des aspects comme le différentiel et la voiture est efficace. »

Le status quo régnait au sommet du classement général. Ott Tänak (Ford Fiesta) augmentait légèrement son avance sur Andreas Mikkelsen (Citroën C3) en se hissant dans le trio de tête sur chacune des trois spéciales.

Andreas Mikkelsen perdait quelques secondes en calant au départ de l’ES14, mais le Norvégien se rattrapait avec le deuxième meilleur temps sur Panzerplatte. À deux spéciales de la fin de journée, les deux hommes sont séparés par 25’’2.

Sébastien Ogier (Ford Fiesta) gérait pour conserver le troisième rang à 7’’7 d’Andreas Mikkelsen. Derrière, Juho Hänninen (Toyota Yaris) ravissait la quatrième place à Elfyn Evans (Ford Fiesta) tout en se soupçonnant un amortisseur cassé sur l’ES15.

Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) et Esapekka Lappi (Toyota Yaris) étaient tous deux victimes de crevaisons, mais Jari-Matti Latvala conservait la septième position entre Craig Breen (Citroën C3) et Hayden Paddon (Hyundai i20).

Kris Meeke (Citroën C3) était contraint à l’abandon après ses deux passages sur l’Arena Panzerplatte. La pompe à eau serait en cause. Enfin, Jan Kopecký (Skoda Fabia R5) cédait les rênes du WRC 2 à Éric Camilli (Ford Fiesta R5) après une crevaison.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less