Motorsport

ES12-13 : Elfyn reçu cinq sur six

Neuville s’échappe devant Tänak et Ogier

Recherche

Par www.wrc.com

28 octobre 2017 - 14:57

Samedi matin, Elfyn Evans restait en tête du Dayinsure Wales Rally GB après avoir remporté cinq des six spéciales disputées dans la boue et l’humidité.

Elfyn Evans (Ford Fiesta) remportait sa cinquième spéciale d’affilée lors de la répétition de Gartheiniog. Ses espoirs de grand chelem étaient toutefois douchés par Thierry Neuville (Hyundai i20), auteur du meilleur temps sur le second passage sur Dyfi.

« Nous avons tout bien géré », expliquait-il. « C’est une très longue boucle pour les pneus, nous avons donc dû les ménager. Au départ de Dyfi, tout allait bien et je n’attaquais pas. En revanche, je n’avais aucune adhérence sur la fin. Cela a changé mes habitudes et j’étais en difficulté. »

Son avance sur Thierry Neuville s’établissait désormais à 47’’9, mais le Belge continuait à distancer le duo M-Sport composé d’Ott Tänak (Ford Fiesta) et Sébastien Ogier (Ford Fiesta). L’Estonien était relégué à 14’’0, tout en préservant 3’’3 d’avance sur le Français.

« Nous étions sur la réserve sur quelques virages », déclarait-il. « Toutefois, ce que l’on perd au freinage, on le gagne en sortie. Je cherche donc le meilleur freinage en entrée pour privilégier la traction en sortie. »

« Thierry est très fort », constatait Ott Tänak, huitième et cinquième sur ces deux spéciales. « Nous ne pouvons rien faire contre lui, il nous manque clairement un truc. »

Sixième puis troisième, son équipier Sébastien Ogier le maintenait sous pression. « Nous manquons un peu de rythme », jugeait le Français. « Ce serait bien si nous pouvions trouver davantage de performance. Les écarts sont si serrés entre cinq et six pilotes, que l’on recule vite au classement si l’on se relâche un peu. »

Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) conservait le cinquième rang tout en étant sous la pression croissante d’Andreas Mikkelsen (Hyundai i20), revenu à 1’’6. Le Finlandais se réjouissait des progrès de sa voiture sur l’arrière et se concentrait dès lors sur les progrès à apporter sur le train avant.

Kris Meeke (Citroën C3) ralliait les deux spéciales sans la partie supérieure de son aileron arrière. Le Britannique préférait rire des conséquences : « Nous n’avons pas eu beaucoup d’appuis et c’était clairement plus excitant ! »

Hayden Paddon (Hyundai i20) était toujours huitième malgré un problème hydraulique affectant sa boîte de vitesses et son différentiel sur Dyfi.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less