Motorsport

ES11 : Sébastien Ogier offre Panzerplatte à VW

Alors que Jari-Matti Latvala a connu une frayeur

Recherche

Par

24 août 2013 - 11:38
ES11 : Sébastien Ogier offre Panzerplatte

Le premier passage dans Panzerplatte n’a pas changé la physionomie du classement général du rallye d’Allemagne, mais peut-être l’état d’esprit des pilotes après ce premier passage sur le camp militaire ! En effet, si Sébastien Ogier signe le meilleur temps, 6 secondes devant Dani Sordo, Jari-Matti Latvala a bien failli voir ses chances de victoire s’accrocher à une pierre en bordure de route !

Le pilote finlandais est arrivé au point-stop avec des dommages sur le côté droit de sa Polo R WRC. « Ça s’est produit dans un virage à gauche, c’était très glissant et nous sommes sortis au large et avons heurté un Hinkelstein. Nous avons été très chanceux, la voiture n’a rien. »

Thierry Neuville, qui a signé le quatrième temps à 12.2 secondes d’Ogier mais également à 4.2 secondes de Latvala, confirmait la chance du Finlandais. « J’ai vu la trajectoire prise par Latvala. Je pense qu’il a été très chanceux de pouvoir continuer, » expliquait le Belge. « Pour ma part, je suis heureux de mon pilotage, car j’ai essayé de conserver mes pneus. A la fin, je suis revenu sur Jari-Matti, mais pas autant qu’espéré. »

Si le pilote M-Sport conserve sa deuxième place au général, la Citroën DS3 WRC de Dani Sordo se fait de plus en plus menaçante. L’Espagnol a repris une poignée de secondes avec son deuxième temps et n’accuse plus que 9 secondes de retard sur la deuxième place du général. « J’ai pris pas mal de risques, c’était très glissant mais tout va bien, je suis satisfait. »

Ce n’était pas le cas de son coéquipier Mikko Hirvonen qui a perdu 20 secondes sur le meilleur temps d’Ogier. « C’était très difficile, il y avait de la terre un peu partout. Je n’ai pas vraiment pris de risques et ça se voit au chronomètre. »

De son côté, Mads Ostberg, à défaut de rouler vite, essaie de prendre du plaisir comme il le peut. « Nous sommes passés à fond sur le jump, l’impact en retombant a été important. J’espère au moins que c’était le plus grand saut. »

En WRC 2, Robert Kubica conserve la tête de la catégorie d’une courte tête (1.4 secondes) face à Elfyn Evans. Finalement, il est à noter que Nasser Al-Attiyah est annoncé arrêté sur le bord de la route peu après le 21ème kilomètre.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less