Motorsport

ES11 : Ogier attaque toujours pour la victoire

Pesells (terre) 26,59km

Recherche

Par www.wrc.com

27 octobre 2013 - 09:35
ES11 : Ogier attaque toujours pour (...)

Une surface glissante, de la poussière en suspension et le soleil rasant rendent les conditions très difficiles. Mais Sébastien Ogier a réalisé une incroyable performance qui lui permet de conserver ses chances de victoire en Espagne.

Le champion du monde a été 12 secondes plus rapide que le leader Jari-Matti Latvala et 18,8s que Dani Sordo. Le Français subtilise ainsi la troisième place au général de Thierry Neuville et réduit son écart à 30,8s de la tête.

En s’élançant quatrième, Ogier a bénéficié d’une route propre. Mais le soleil très bas ce matin et les nuages de poussière réduisent en partie cet avantage. Pourtant, le Français a attaqué au maximum avec sa Volkswagen Polo R.

« C’est très difficile. J’ai une confiance aveugle dans mes notes car à plusieurs moments, j’ai perdu du temps à cause de la poussière. Parfois, je ne savais même pas où était la route. C’est incroyable, la visibilité est vraiment mauvaise », a expliqué Ogier.

Même en partant premier, Latvala a été gêné par la poussière dans les routes sinueuses des montagnes catalanes. Il a réalisé le quatrième temps avec sa Polo R. « J’ai également souffert à cause du soleil très bas qui m’éblouit. C’est très difficile de piloter. »

Dani Sordo, le troisième pilote en lice pour la victoire, a fait le sixième temps avec sa DS3. Sur la ligne d’arrivée, l’Espagnol était agité.

« Il y a beaucoup de poussière à la fin de la spéciale. J’étais à fond mais c’était difficile de freiner dans le dernier virage près de l’arrivée. Je n’ai pas bien piloté et j’ai été surpris de ne pas avoir perdu plus de temps. C’était bien au départ mais il est facile de faire une erreur sur la fin. Je ne suis pas surpris du temps de Jari-Matti même s’il est premier sur la route », a-t-il commenté.

Sur sa Ford Fiesta RS, Thierry Neuville a perdu près d’une minute suite à une crevaison dans la première partie de la spéciale. Au général, il glisse au cinquième rang, derrière Ogier et Mikko Hirvonen.

« Je ne sais pas comment ça s’est passé, je n’ai aucune idée », a indiqué le Belge. « Vous ne pouvez rien voir à certains endroits. Vous êtes en sixième et vous découvrez de la poussière et le soleil. Et parfois, vous n’êtes même pas sur la route car vous ne voyez rien. »

Cinquième avec sa Citroën DS3, Mikko Hirvonen a déclaré que la visibilité avait été tellement mauvaise qu’il a dû s’arrêter deux fois.

Andreas Mikkelsen, 10e dans l’ordre de départ, a profité des conditions favorables pour réaliser un deuxième scratch consécutif avec sa Polo R, avec 9,3s d’avance sur Ogier. « J’ai un bon rythme. C’est parfois difficile de voir mais nous avons une route propre et les conditions sont meilleures pour nous », a-t-il conclu.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less