Motorsport

ES11-12 : Tänak profite des erreurs de Mikkelsen

Il s’échappe en tête

Recherche

Par www.wrc.com

19 août 2017 - 13:43
ES11-12 : Tänak profite des erreurs (...)

Ott Tänak a fait le trou samedi matin pour rejoindre le parc d’assistance avec près d’une demi-minute d’avance en tête de l’ADAC Rallye Deutschland.

Après les deux spéciales de Panzerplatte, Ott Tänak (Ford Fiesta) comptait 15’’3 d’avance sur Andreas Mikkelsen (Citroën C3). L’Estonien se montrait ensuite le plus rapide sur les routes champêtres de Freisen pour exploiter deux erreurs du Norvégien, dès lors relégué à 25’’7.

Andreas Mikkelsen ripostait en s’offrant le scratch sur Romerstraße, une spéciale plus sèche et plus propre. Ott Tänak conservait néanmoins une marge de 23’’0 à mi-journée.

« Ce serait vraiment plaisant s’il n’y avait que de l’asphalte sur les routes », confiait le leader. « Ce n’est pas facile quand elles sont aussi sales. C’est dur, mais nous avons de bonnes sensations au volant. »

Son rival lâchait plus de dix secondes sur Freisen en partant en tête-à-queue avant de caler deux cents mètres plus loin. « C’est un peu dommage », cédait-il. « Cela allait sur la spéciale suivante, je n’abandonne pas le combat ! »

Sébastien Ogier (Ford Fiesta) en profitait pour revenir à 6’’9 grâce à deux temps dans le trio de tête. Troisième, le Français disposait d’une solide avance de 46’’4 sur Elfyn Evans (Ford Fiesta).

Distrait sur Panzerplatte par l’ouverture de la porte de son copilote Dan Barritt, le Gallois partait en tête-à-queue au début de Freisen. Sa voiture arborait de légers dégâts à l’arrière droit suite à une légère poussette de Craig Breen (Citroën C3) avant même le départ !

Auteur d’une matinée impressionnante avec le scratch sur Panzerplatte, Juho Hänninen (Toyota Yaris) le talonnait à 8/10e de seconde. Le Finlandais reléguait Craig Breen à 36’’8 après les excursions champêtres de l’Irlandais sur Freisen et Romerstraße.

Évoluant sans frein à main, Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) s’en voulait d’être sorti dans un champ sur Freisen. Le Finlandais était tout de même septième à mi-journée, plus de deux minutes devant Hayden Paddon (Hyundai i20).

De son côté, le Néo-Zélandais exploitait pleinement les routes propres offertes par une position de départ favorable en signant le troisième temps sur Freisen et le deuxième chrono sur Romerstraße. Leader en WRC 2, Jan Kopecký (Skoda Fabia R5) était neuvième devant Éric Camilli (Ford Fiesta R5).

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less