Motorsport

ES11-12 : Neuville revient sur Evans

Le Gallois ralenti par une double crevaison

Recherche

Par www.wrc.com

29 avril 2017 - 17:10
ES11-12 : Neuville revient sur (...)

Après les trois spéciales de samedi matin, Elfyn Evans occupait toujours la tête de l’YPF Rally Argentina même si deux crevaisons permettaient à Thierry Neuville de grignotter son avance.

Après avoir compté plus d’une minute d’avance après la première spéciale, Elfyn Evans (Ford Fiesta) perdait près de six secondes sur Thierry Neuville (Hyundai i20) sur Los Gigantes - Cantera El Condor en raison d’une crevaison lente sur le pneu avant droit.

Le Gallois lâchait près de douze secondes sur Boca del Arroyo - Bajo del Pungo. À l’assistance de Villa Carlos Paz, l’écart entre les deux hommes s’établissait à 44’’1. « J’étais un peu perdu dans les notes », confiait-il. « J’ai pris un virage trop large et j’ai crevé à l’arrière. »

Sans pneu de secours après sa crevaison en début de matinée, Thierry Neuville niait toute tentative de rattraper le leader.

« Je savais que la crevaison m’était interdite », plaidait le Belge. « J’ai pu éviter les grosses pierres même s’il n’y avait souvent qu’une trajectoire propre. Nous ne nous calons pas sur Evans. Le principal objectif est de rester devant Ogier en vue du championnat. »

De son côté, Mads Østberg (Ford Fiesta) s’occupait des problèmes hydrauliques l’ayant handicapé sur l’ES10 même si la perte de son diffuseur restait un problème.

« Le frein à main fonctionne aussi bien que le reste maintenant », racontait le Norvégien, auteur du deuxième temps et désormais à 8’’9 de Thierry Neuville. « Sans le diffuseur, je perds du temps dans les sections rapides. Cela m’a coûté cher sur Los Gigantes, mais la suite était plus sinueuse. »

Ott Tänak (Ford Fiesta) revenait à seulement 4’’1 de Mads Østberg après avoir le dessus sur un Sébastien Ogier (Ford Fiesta) découragé à Los Gigantes. L’Estonien partait deux fois en tête-à-queue sur Boca del Arroyo, mais parvenait à reléguer son équipier à 14’’5. Le Français qualifiait d’ailleurs sa voiture d’« inconduisible ».

Sixième à 14’’1 de Sébastien Ogier, Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) retrouvait confiance en adoucissant sa suspension arrière. Le Finlandais disposait en parallèle d’une bonne marge sur Hayden Paddon (Hyundai i20).

Lorenzo Bertelli (Ford Fiesta) passait huitième devant Juho Hänninen (Toyota Yaris), de nouveau confronté à des pertes de puissance moteur. Pontus Tidemand (Skoda Fabia) complétait le top dix tout en menant le WRC 2.

De retour en Rally-2 après son tonneau d’hier, Kris Meeke (Citroën C3) capitalisait sur le fantastique travail de reconstruction de son équipe pour signer le meilleur temps des deux spéciales.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less