Motorsport

ES1 : Novikov mène, problèmes pour Ogier, Hirvonen et Ostberg

ES1 : Kineta – Pissia (47,7 km)

Recherche

Par www.wrc.com

31 mai 2013 - 19:15
ES1 : Novikov mène, problèmes pour (...)

La plus longue et la plus difficile spéciale sur terre du Championnat du Monde des Rallyes FIA a tenu toutes ses promesses. Elle promettait de ne pas être une partie de plaisir, ce fut le cas.

Sébastien Ogier a dû s’arrêter en raison de problèmes techniques sur sa Volkswagen Polo R WRC ; Mikko Hirvonen a perdu plus de six minutes en raison des problèmes de direction de sa Citroën DS3 WRC ; quant à Mads Östberg, il s’en sort mieux mais a perdu trois minutes suite à un problème de roue.

Celui qui a le mieux échappé à cette hécatombe est Evgeny Novikov, premier leader de l’Acropolis Rally. Il a été le plus rapide au volant de sa Ford Fiesta RS WRC WRC, avec 20’’6 d’avance sur Dani Sordo (Citroën DS3 WRC) et 36’’3 sur la Volkswagen Polo R WRC de Jari-Matti Latvala.

Novikov, pas toujours loquace à l’arrivée des spéciales, s’est réjoui de sa performance avec humilité. « Il fallait attaquer. C’est seulement la première spéciale. Il fallait que j’y aille, à fond. »

Sordo a confié que, malgré le fort vent dans les montagnes, il y avait un nuage de poussière gênant. L’Espagnol a reconnu que, quand il a été mis au courant des soucis rencontrés par ses rivaux, il a décidé de lever le pied et ne pas tenter le diable.

Jari-Matti Latvala a lui perdu beaucoup de temps, d’abord pour avoir manqué une trajectoire après trois kilomètres. Ensuite, c’est le nouveau système hydraulique du frein à main de la Polo R WRC qui lui a posé problème. « Je suis allé tout droit après une bosse, un endroit difficile et très glissant. Ensuite, j’ai eu un problème de frein à main, qui ne fonctionnait pas et qui m’a fait perdre une dizaine de secondes. »

Thierry Neuville a réalisé le quatrième temps, à 38’’3 de la tête de course. Le Belge a qualifié sa Ford Fiesta RS WRC d’inconduisible. « C’était vraiment chaotique, je ne peux pas tourner correctement dans les épingles avec ces réglages. C’était très glissant, très différent de l’an dernier. Il faut bien réfléchir avant la suite. »

Andreas Mikkelsen a fait le cinquième temps. Il a souffert de calage dans les épingles. Il a quand même réussi à devancer Nasser Al-Attiayh. Ce dernier a heurté le côté droit de la voiture de Mikko Hirvonen dans un corner serré sur la gauche.

Sébastien Ogier a dû s’arrêter après 22 km dans la spéciale. Volkswagen a révélé un problème technique, sans en dire davantage. Le constructeur allemand a fait état qu’Ogier devrait repartir en Rally 2 samedi matin.

Les problèmes d’Hirvonen sont apparus dans les dix derniers kilomètres. Le Finlandais explique : « Il n’y avait aucune corrélation entre le volant et la direction, qui ne réagissait pas comme elle devait. Quand je tournais le volant, il se passait un bon bout de temps avant que ça ne réagisse. Parfois, je devais m’arrêter et repartir en arrière. »

Ostberg a lui aussi connu des soucis. « La roue est partie » est la seule déclaration qu’il a pu faire. Le Qatar M-Sport World Rally Team a expliqué plus tard que son pilote a heurté une bordure, ce qui a causé la casse de la roue.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less