Motorsport

ELMS : Vers une vingtaine d’engagés en 2013 ?

Dns le contexte actuel ce serait positif

Recherche

Par

27 novembre 2012 - 08:32
ELMS : Vers une vingtaine d'engagés (...)

Née en 2004, l’European Le Mans Series a été durant plusieurs saisons le fleuron européen de l’Endurance. Moribond cette année avec un manque cruel d’engagés, le championnat va connaître un nouveau départ en 2013 sous l’égide de Le Mans Endurance Management (LMEM), filiale commune de l’ACO et de Peter Auto. Déjà en charge du Championnat du Monde d’Endurance, l’équipe dirigée par Gérard Neveu a la mission de repositionner la série, comme l’a précisé le nouvel homme fort du championnat : « Les équipes de Le Mans Endurance Management auront à cœur de tout faire pour repositionner l’ELMS à sa bonne place sur l’échiquier européen. » Avec cinq meetings organisés dont le coup d’envoi se fera à Silverstone dans le cadre du Championnat du Monde d’Endurance, l’European Le Mans Series version 2013 a de quoi attirer même si certaines équipes vont devoir faire le choix entre FIA WEC et ELMS, les budgets n’étant pas du tout les mêmes. Sur le plan des nouveautés européennes, les courses auront une durée de trois heures, les meetings se déroulant sur deux jours, ce qui a de quoi attirer les gentlemen drivers, cette formule étant mise en place avec succès en Blancpain Endurance Series. On rappellera que les courses se tiendront le samedi. L’autre grande révolution est l’arrivée des GTC (GT3) avec la mise en place d’une Balance de Performance spécifique. La présence des World Series by Renault à trois reprises (Red Bull Ring, Budapest, Paul Ricard) devrait renforcer le championnat sur le plan de la médiatisation et du public, sachant que des équipes du GT Tour pourraient se laisser tenter par une présence en Endurance au Mugello.

Il reste maintenant à boucler le plateau des quatre catégories. Titré en LMPC cette année, le Boutsen Ginion Racing compte bien faire rouler sa ORECA 03 avec une deuxième participation aux 24 Heures du Mans, le team d’Olivier Lainé disposant déjà d’une invitation. Pourtant, le premier meeting de Silverstone s’annonce déjà compliqué pour le team de Wavre avec un clash de date avec la série Blancpain (Monza). D’autres équipes devront faire face à cette concordance de date peu judicieuse à l’heure où on ouvre les vannes aux GT3. Pour ce qui est du plateau de la catégorie reine, le Sébastien Loeb Racing étudie toujours la possibilité d’y mettre une monture, tout comme Status GP, Thiriet by TDS Racing, Murphy Prototypes, Race Performance, Lotus LMP2 ou encore Jota Sport. Il serait étonnant de ne pas y retrouver OAK Racing avec l’engagement d’une Morgan 2012 LMP2. Un nouveau team français pourrait aussi se déclarer dans les prochaines semaines, voire début 2013.

La catégorie LMPC voit l’arrivée du Team Endurance Challenge mis en place par ORECA avec des Formula Le Mans proposées clés en main avec la possibilité de décrocher une invitation aux 24 Heures du Mans 2014. Les équipes possédant une ORECA-FLM09 peuvent elles aussi s’engager dans le championnat, qui espérons-le va nous donner d’aussi belles batailles qu’en American Le Mans Series.

Du côté du GTE-Pro, JMW Motorsport et JMB Racing devraient être de la partie du fait d’un ticket d’entrée pour la classique mancelle. Jim McWhriter (JMW) et Nicolas Misslin (JMB) doivent maintenant constituer un équipage « Pro » sachant que l’équipe basée au Paul Ricard pourrait éventuellement y ajouter une 458 Italia GT3. Chez Porsche, on attend des nouvelles pour savoir si un team viendra jouer les premiers rôles. IMSA Performance Matmut ? ProSpeed Competition ? Manthey Racing ? Felbermayr-Proton ? En GTE-Am, on attend AF Corse, une équipe alignant une Porsche et au moins une Aston Martin Vantage GTE. On parle aussi d’une Ferrari pour Anthony Beltoise et David Hallyday.

Pour ce qui est du GTC, Pro GT by Alméras s’est déclaré intéressé, tout comme Thiriet by TDS Racing et Autorlando. Le Boutsen Ginion Racing y regarde également, et on sait qu’au moins trois autres équipes sont prêtes à s’engager.

On peut espérer une vingtaine d’engagés pour l’European Le Mans Series 2013, ce qui dans le contexte actuel serait positif...

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less