Motorsport

ELMS : Une vingtaine de concurrents seulement à Donington !

Craintes sur le championnat

Recherche

Par

26 juin 2012 - 17:43
ELMS :  Une vingtaine de concurrents

Dans deux semaines, l’European Le Mans Series sera à Donington où pour le moment 19 autos sont attendues (hors GTC), sachant que 25 sont espérées par le promoteur. Après l’annulation du meeting de Zolder, cette manche britannique sera donc la deuxième de la saison, avant Brno et Portimao. Les LMP2 seront une nouvelle fois en tête d’affiche avec 12 autos prévues, même si les « TBA » sont encore bien en place dans les équipages. Bien en place sur l’affiche officielle, le Greaves Motorsport fera à nouveau rouler dans sa Zytek Z11SN Alex Brundle, Lucas Ordonez et Tom Kimber-Smith. Victorieux dans le Var, le Thiriet by TDS Racing (Beche/Thiriet) aura à cœur de poursuivre sur sa lancée avec sa ORECA 03, qui plus est après la deuxième place décrochée aux 24 Heures du Mans. Il ne faudra pas oublier le Pecom Racing (ORECA 03), Murphy Prototypes (ORECA 03), Status Grand Prix (Lola B12/80), Sébastien Loeb Racing (ORECA 03), Jota (Zytek Z11SN), Extreme Limite ARIC (Norma M200P). Chez Boutsen Ginion Racing, seul Jack Clarke est pour le moment confirmé puisque Bastien Brière et Jens Petersen ne rempileront pas dans le baquet de la ORECA 03 du team d’Olivier Lainé. Pas mieux chez Race Performance dont on ne sait pas si le team sera présent puisque aucun pilote n’est annoncé. Idem chez OAK Racing où il faudra remplacer Guillaume Moreau, indisponible. Par chance, le vivier de pilotes est important et il n’est pas impossible d’y voir Pla, Kraihamer, Baguette, Lahaye ou Nicolet. Deux Morgan 2012 LMP2 sont annoncées à Donington Park. La catégorie LMPC ne devrait pas faire le plein car aussi bien chez Curtis Racing Technologies que chez Boutsen Ginion Racing, aucun équipage n’affiche complet. Seul Thomas Dagoneau est confirmé chez Boutsen. Les Formula Le Mans ne font plus recette en Europe à l’heure où la Pescarolo 02 va débuter en compétiton lors du meeting VdeV de Dijon-Prenois.

Que dire du GTE-Pro avec deux autos et même peut-être même une seule avec la Ferrari F458 Italia du JMW Motorsport (Walker/Cocker). La présence de la Ferrari F458 Italia/JMB Racing n’est pas assurée. Pas mieux en GTE-Am avec AF Corse (Perazzini/Cioci/Griffin) et IMSA Performance Matmut (Narac/Armindo/Pons). Il est prévu que ProSpeed Competition poursuive l’aventure. On notera la présence de l’Aston Martin Vantage du Gulf Racing UK sur l’affiche officielle, mais qui n’est pas sur la liste des engagés.

C’est donc du côté des GTC que le salut pourrait arriver, même si le meeting de Donington tombe en même temps que l’International GT Open qui se tiendra à quelques heures de là sur le tracé de Brands Hatch. Si certaines équipes du British GT (qui fera relâche ce week-end là) souhaitaient prendre la piste, gageons qu’ils se dirigeront plus vers le GT Open et ses deux manches d’une heure.

En accord avec l’ACO, l’European Le Mans Series a élargi la catégorie GTC aux GT3, dont le niveau de performances des GT3 a été ajusté par l’ACO via des solutions techniques (poids minimum augmenté, diminution du diamètre de la bride d’admission et de la capacité du réservoir) destinées essentiellement à conserver un équilibre dans la hiérarchie des catégories déjà en place. Les véhicules acceptés sont : Aston Martin DBRS9, Lamborghini Gallardo LP520, Ford GT, Audi R8 LMS, Alpina B6 GT3, Dodge Viper Competition Coupe, BMW Z4 GT3, Porsche 911 GT3-R, Corvette Callaway Z06, Mercedes SLS AMG GT3, Ferrari 458 Italia GT3, Nissan GT-R, McLaren MP4-12C, Aston Martin V12 Vantage GT3 et Chevrolet Camaro. Un seul type de pneus slicks et un seul type de pneus pluie seront enregistrés par voiture. Marques et types de pneumatiques autorisés sont en cours de sélection en partenariat avec les manufacturiers de pneumatiques. On ne sait pas trop qui peut venir rouler à Donington à quelques semaines des 24 Heures de Spa même s’il est vrai que les garages regorgent de GT3. On parle de la présence de plusieurs Ginetta G55. On rappellera que les GT3 ne seront pas autorisées à rouler en WEC.

Du côté des séries de support, on y verra les Speed Euro Series, l’Octane Caterham Academy et le Alan Mann Trophy for Masters Pre-66 Touring Cars. Depuis plusieurs semaines, les équipes et les pilotes nous questionnent quant à la poursuite de l’European Le Mans Series et on ne sait pas quoi répondre. Si Donington est maintenu, que va-t-il en être de Brno (où peu d’équipes voulaient aller) et Portimao en fin d’année ? Verra t-on certains concurrents passer en WEC afin de se doser pour la saison prochaine ? Si tel devait être le cas, qui va payer ? Voilà le genre de questions auxquelles il va falloir répondre le plus vite possible...

MAJ : Le championnat ira bien à son terme selon le promoteur

Suite à notre inquiétude quant à la suite de la saison European Le Series après le meeting de Donington, le promoteur se montre rassurant, en nous confirmant que le championnat irait bien jusqu’à son terme. Les ajustements concernant les GTC étant arrivés assez tardivement, le timing est donc un peu court pour Donington. Les équipes souhaitant aligner des GTC ont peu de temps pour se retourner. On ne verra pas l’Aston Martin Vantage GT2 du Gulf Racing UK, l’auto ayant été accidentée au Mans lors du Festival Aston Martin Racing. En revanche, ProSpeed Competition maintient sa présence en terre britannique.

keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less