Motorsport

Donington : OAK offre la 1ère victoire à la Morgan 2012 LMP2

Victoire en ELMS pour la structure de Jacques Nicolet

Recherche

Par

15 juillet 2012 - 20:50
Donington : OAK offre la 1ère victoire à

Avec seulement 13 autos au départ des 6 Heures de Donington, on était bien loin des grandes heures des Le Mans Series avec une bonne quarantaine d’autos sur les grilles de départ. Pourtant les 6 heures de course n’ont pas été sans intérêt puisqu’à l’arrivée le tiercé de tête se tient en seulement 32 secondes. On s’attendait à ce que la pluie vienne troubler la progression des concurrents mais il n’en a finalement rien été. Il aura fallu une neutralisation à mi-course pour venir modifier la stratégie des équipes et à ce petit jeu, c’est le OAK Racing qui s’en est le mieux sorti. Sébastien Philippe avait prévenu que les deux Morgan 2012 LMP2 n’auraient pas la même stratégie. Au prix justement d’une stratégie décalée, Bertrand Baguette, Dimitri Enjalbert et Olivier Pla ont donné à Onroak Automotive le tout premier succès d’une Morgan 2012 LMP2, qui plus est motorisée par Nissan. Durant le relais de départ, Bertrand Baguette a donné le ton, en restant toutefois en retrait de la voiture sœur, avant que Dimitri Enjalbert ne rende une copie parfaite pour ses débuts en LMP2. Rapide en GT, rapide en LMPC, le tout associé à un bon état d’esprit, on ne peut qu’espérer que ce one shot ne reste pas sans lendemain pour lui. En attendant, on le retrouvera aux avant-postes en Lamborghini Blancpain Super Trofeo. Olivier Pla a ensuite poursuivi le travail avec la fiabilité et la rapidité qu’on lui connait. Lauréat lors du coup d’envoi de la saison au Castellet, le Thiriet by TDS Racing a concédé 21 secondes sur la ligne d’arrivée. Quand on sait qu’à 57 minutes du terme, Mathias Beche a écopé d’un stop&go de 30 secondes pour vitesse excessive dans la voie des stands alors qu’il pointait deuxième à 9 secondes d’Olivier Pla, la fin de course aurait pu connaître une autre issue, même si Olivier Pla s’est « contenté » de contrôler dans les ultimes boucles. Au volant de la ORECA 03 #46, Pierre Thiriet et Mathias Beche n’ont pourtant rien lâché. On trouve deux ORECA 03 sur le podium, puisque la troisième place revient aux Irlandais du Murphy Prototypes, avec Firth/Hughes/Hartley, le trio finissant à 32 secondes de la Morgan victorieuse. Pourtant, Warren Hughes a bien failli tout perdre avec une belle figure durant le relais final.

Retardée dès les premiers tours suite à un accrochage avec la ORECA 03 du Pecom Racing, la ORECA 03 du Sébastien Loeb Racing échoue finalement au pied du podium, avec l’équipage Sarrazin/Marroc/Minassian, qui termine à un tour des leaders. Une autre ORECA 03 est rentrée dans le quinté de tête, avec le Pecom Racing et le trio Kaffer/Ayari/Perez-Companc, malgré quelques belles figures. Quant à la seconde Morgan 2012 LMP2/OAK Racing de Lahaye/Nicolet, elle termine finalement à la 6ème place, après un relais de départ sans faille de Matthieu Lahaye. La Zytek Z11SN du Greaves Motorsport pouvait espérer un podium, mais un long arrêt en fin de course pour Ordonez/Brundle/Kimber-Smith n’a pas permis de concrétiser. Quant à celle du Jota Sport de Dolan/Hancock, elle aussi avait de quoi jouer la gagne puisque Sam Hancock a longtemps animé la course, mais Simon Dolan est parti sèchement dans la pile de pneus, occasionnant la seule neutralisation de la course. Week-end sans pour le Status GP qui a vite abdiqué suite à un problème d’alternateur. La seule LMPC au départ termine classée mais à la dernière place. Jean-Charles Battut, John Hartshorne et Thomas Dagoneau étaient donc seuls sur le podium, mais ils n’ont pas volé leur victoire. Tant pis pour les absents...

En GTE, la logique est respectée avec la « Pro » devant les deux « Am », même si le JMW Motorsport a eu du fil à retordre durant les premières heures avec un Nicolas Armindo toujours aussi en verve. Au fil du temps, la Ferrari de Simonsen/Cocker a vite pris l’ascendant pour ne plus lâcher la tête. Chez IMSA Performance Matmut, Anthony Pons nous a gratifié d’une belle course, en ne lâchant rien face à la Ferrari/AF Corse de Perrazzini (Cioci/Griffin) qui termine troisième et deuxième en GTE-Am. On notera que Raymond Narac a pris le volant de la Porsche/IMSA après avoir roulé quelques heures plus tôt en International GT Open à Brands Hatch.

Avec cette victoire, le OAK Racing et Onroak Automotive retrouvent des couleurs après les déboires de la première partie de saison. De quoi donner du baume au cœur à Guillaume Moreau qui a activement participé au développement hivernal de la Morgan 2012 LMP2. Au championnat, Thiriet/Beche gardent les commandes avec 43 points, contre 33 à Sarrazin/Marroc/Minassian, 25 à Pla/Baguette/Enjalbert et 18 à Brundle/Ordonez/Kimber-Smith. Suivent Nicolet (17), Sims et Firth/Hughes (15). Jonny Cocker mène largement en GTE-Pro avec 51 points, alors qu’en GTE-Am, Armindo/Pons/Narac comptent 43 points, soit dix de plus que Perrazzini/Cioci/Griffin.

Le prochain meeting doit se dérouler en République Tchèque sur le magnifique tracé de Brno le 9 septembre. En espérant que le championnat ira bien à son terme avec un renfort d’engagés d’ici-là, sous peine de fin anticipée...

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less