Motorsport

Darren Turner : Nous voulons gagner le FIA WEC !

Interview avec le pilote Aston

Recherche

Par

22 février 2013 - 20:02
Darren Turner : Nous voulons gagner (...)

Cela fait maintenant onze ans que l’histoire d’amour entre Darren Turner et Aston Martin Racing est en place. Le couple se porte à merveille et la saison qui s’annonce va une nouvelle fois permettre au pilote britannique de jouer les premiers rôles au volant d’une Aston Martin Vantage GTE revue et corrigée, toujours aux côtés de son compère Stefan Mücke. Performance et constance sont deux qualificatifs qui vont bien au pensionnaire d’AMR, présent depuis l’aventure DBR9. Qu’il pilote une GT1, GT2, GT3 ou LMP1, Darren Turner répond toujours présent. Vainqueur à Shanghai lors du dernier round du FIA WEC la saison dernière, « DT » peut s’attendre à de la concurrence cette année. C’est à Portimao lors des essais menés par Aston Martin Racing que l’on a questionné Darren.

Laurent Mercier : Les premiers essais de la Vantage GTE Spec-2013 ont été positifs ?

Darren Turner : « Ce n’est pas la première fois que nous avons pu rouler avec la nouvelle Vantage GTE. Il y a d’abord eu un shakedown à Silverstone puis à Donington. A chaque fois, les conditions étaient froides. A Portimao, nous avons pu rouler dans toutes les conditions. L’équipe a vraiment travaillé pour rendre l’auto encore plus performante. Il y a un grand pas en avant de fait. C’est très positif par rapport à 2012 car les progrès sont significatifs. Bien sûr nous espérions une météo plus clémente au Portugal, mais cela nous aura permis de rouler sur le sec et le mouillé. Le feeling avec la voiture est très bon et je suis impatient d’en reprendre le volant. Nous avons une nouvelle séance d’essais prévue à Road Atlanta dans peu de temps. Il sera ensuite temps de rejoindre Sebring pour la première vraie confrontation de l’année. »

Tu as fait connaissance avec les nouvelles recrues. On peut dire qu’AMR est bien armé cette saison...

« Je connais Rob (Bell) depuis un bon moment, ce qui fait que je sais à quoi m’attendre. Pour ce qui est de Fred (Mako), c’est quelqu’un que j’ai souvent combattu et je connais sa valeur. C’est un pilote très rapide et constant. Quant à Bruno (Senna), sa faculté d’adaptation à été rapide. Je ne me fais aucun souci sur son niveau en GT. Une chose est sûre l’ambiance dans l’équipe est très bonne. Cette année, nous aurons deux autos en GTE-Pro, ce qui renforce nos chances de titre. Nous verrons où nous en sommes à Silverstone car la concurrence a aussi travaillé dans son coin. Les 12 Heures de Sebring nous permettront déjà d’avoir une idée plus précise. »

Les 24 Heures du Mans s’annoncent encore plus relevés que les années précédentes. C’est aussi ton avis ?

« Dire le contraire serait une erreur. La liste des engagés est incroyable et on peut voir que le GTE-Pro n’est pas mort. En plus des autos présentes en FIA WEC, il y aura le renfort de Corvette et Viper. Je défie quiconque de donner le résultat. C’était déjà une course compliquée les années précédentes, mais là ça le sera encore plus. »

Le FIA WEC s’annonce lui aussi très indécis ?

« En 2012, le championnat était déjà compétitif. C’est une série très relevée où il faut rien lâcher. Cette année, tout le monde partira à armes égales avec deux autos dans chaque camp. Une chose est sûre, c’est que si tu fais un bon résultat, tu ne peux qu’être fier. »

Débuter la saison par les 12 Heures de Sebring ne sera pas de tout repos...

« C’est un circuit très dur pour les hommes et les machines. J’aime beaucoup ce circuit et cette course. J’y suis venu pour la première fois en 2003 et j’ai trouvé cette piste assez folle avec un revêtement très instable, c’est le moins que l’on puisse dire. Les conditions changent constamment mais dès 2004, Sebring s’est vite imposée comme l’une de mes pistes favorites. »

Quel est ton avis sur le futur de la catégorie GT ?

« Selon moi il y a un potentiel pour les deux catégories, c’est-à-dire GTE et GT3. Le GT3 est clairement un gros succès car il y a beaucoup d’autos et de séries dans le monde. Cependant, la catégorie GTE a un vrai règlement technique. Pour les spectateurs, une GT3 peut être assimilée à une GTE, mais pour un pilote ce n’est pas le cas. Déjà il n’y a pas l’ABS dans la GTE, ce qui forcément change la façon de piloter. »

Quel est le reste du programme en plus du FIA WEC ?

« J’ai débuté la saison par les 24 Heures de Dubai avec une belle troisième place à la clé sur l’Aston Martin V12 Vantage/Craft Racing AMR. Deux semaines plus tard, j’étais à Daytona pour le Continental Tires au volant d’une Aston Martin GT4. En complément à mon planning en FIA WEC, j’espère prendre part aux 24 Heures du Nürburgring et de Spa. J’adore les courses de 24 heures car cela permet de rouler un maximum. Une chose est sûre, nous voulons gagner le FIA WEC. »

Propos recueillis par Laurent Mercier

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less