Motorsport

Dario D’Esposito sous les feux des projecteurs

Le double vainqueur à Saint Marin présente le rallye

Recherche

Par

2 juillet 2012 - 19:50
Dario D’Esposito sous les feux des (...)

Le double vainqueur du rallye de Saint Marin comme co-pilote, Dario D’Esposito, est maintenant le coordinateur de l’équipe Škoda UK Motorsport, qui fait rouler le champion en titre de l’IRC Andreas Mikkelsen au volant d’une Fabia S2000. Il répond à quelques questions avant la prochaine manche de l’Intercontinental Rally Challenge, ce week-end.

Quels sont vos liens avec de rallye de Saint Marin ?

Je l’ai remporté deux fois comme co-pilote, les deux fois avec Andrea Aghini. Ma première victoire était en 1998, avec une Toyota Corolla WRC, et la seconde était en 2002 avec une Peugeot 206 WRC. A l’époque, c’était très différent : environ deux fois la distance, car il y avait quelques spéciales près de Gubbio qui font maintenant partie du rallye de San Crispino, dans le championnat italien.

Votre pilote Andreas Mikkelsen a connu une précédente expérience ici. A quel point cela va-t-il l’aider ?

Nous avons participé à Saint Marin avec Andreas l’an dernier, dans le cadre du trophée italien sur terre, et nous avons gagné aussi. Il avait aimé : c’est agréablement rapide, un rallye roulant sur terre. Mais je ne suis pas sûr que cette expérience sera utile pour lui cette année, comme le parcours est vraiment tout nouveau.

A quel point a-t-il été changé ?

Seulement 8 kilomètres de la première spéciale, Sestino, ont été maintenus par rapport à l’année dernière et cette spéciale est parcourue deux fois : donc nous avons juste 16 kilomètres identiques à 2011. Le reste sont des anciennes spéciales de mon époque - voir même avant, parfois !

Quelle est la clé du succès à Saint Marin ?

Dans le passé, la clé du succès était certainement les pneumatiques. Il y a une surface assez dure avec un peu de gravier, donc si vous aviez des pneus de course adaptés à ce gravier vous pouviez vraiment faire une grande différence, car ils étaient capables de mordre la surface inférieure. La route ne se nettoie pas bien, donc l’adhérence reste assez similaire.

Combien de spéciales du rallye de Saint Marin sont réellement à Saint Marin ?

Juste une spéciale, qui est appelée ’San Marino’ - mais c’est plus une super-spéciale sur l’asphalte. Le parc d’assistance et le quartier général est aussi à Saint Marin, ce qui est une très bonne chose comme l’organisation de ce rallye qui a toujours été vraiment fantastique.

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less