Motorsport

Dani Sordo apprend vite au volant de la Fiesta

"Ce rallye n’est pas le plus facile pour découvrir une nouvelle voiture"

Recherche

Par Olivier Ferret

28 avril 2012 - 11:21
Dani Sordo apprend vite au volant (...)

Remplaçant ponctuel de Jari-Matti Latvala, blessé dans un accident de ski, Dani Sordo a réalisé de très bons débuts au volant de la Ford Fiesta en Argentine. Le pilote espagnol occupe la troisième place à l’issue de la première étape tandis que son équipier Petter Solberg, qui menait au classement, a perdu beaucoup de temps après un choc contre une pierre survenu dans la quatrième épreuve spéciale.

Le Rallye d’Argentine propose cette année un parcours particulièrement long avec un total de plus de 500 kilomètres de spéciales dont près de 200 au cours de la première étape. Petter Solberg et Dani Sordo ont entamé les hostilités en occupant les deux premières places à l’issue de la première courte spéciale qui avait lieu jeudi soir.

Le lendemain, Solberg était toujours en tête après l’ES3 avec une avance de 20,1 secondes sur le deuxième. Prudent au volant de la Fiesta qu’il n’avait jamais conduite en course, Dani Sordo était alors troisième. Tandis que Solberg connaissait des problèmes en début d’après midi, Sordo est resté un modèle de constance et de régularité. Ayant utilisé des pneumatiques Michelin à gomme tendre sur l’ensemble de la journée, l’Espagnol a opté pour des gommes dures dans la dernière spéciale où il a perdu une vingtaine de secondes pour finir l’étape à 33,1 secondes du premier. Ce choix lui a permis de préserver son allocation de pneus à gommes tendre pour la deuxième étape.

« Ce rallye n’est pas le plus facile pour découvrir une nouvelle voiture. J’aurais pu attaquer plus mais cela aurait aussi entraîné plus de risques. Je suis satisfait de la façon dont la journée s’est déroulée. Je vais poursuivre sur le même rythme demain. Nous avons choisi des gommes dures dans la dernière spéciale en sachant que nous risquions de perdre en motricité. Mais j’espère pouvoir en tirer profit alors qu’il pourrait pleuvoir demain. »

Petter Solberg prendra le départ de la seconde étape en onzième position avec une pénalité de 15 minutes pour ne pas avoir disputé les trois dernières spéciales. Le Norvégien revient sur la série d’incidents qui l’ont écarté de la tête de la course : « Dans une ornière, le protège carter a tapé contre une pierre et l’impact a endommagé un bras de direction. J’ai continué à un rythme normal pendant une dizaine de kilomètres avant que le bras ne cède au sommet d’une bosse négociée en sixième, à environ six kilomètres de l’arrivée. La voiture est retombée sur le côté de la route en heurtant un rocher à l’avant droite. Je suis vraiment déçu. J’ai réussi à remonter à la troisième place après avoir connu une situation semblable au Portugal. Mon objectif est donc désormais de faire le maximum au cours des deux étapes qui restent à couvrir. »

Le directeur du Ford World Rally Team, Malcolm Wilson, louait les débuts de Sordo au volant de la Fiesta : « Dani a conduit intelligemment en levant le pied dans les parties les plus piégeuses et en imprimant une bonne cadence dans les secteurs où il se sentait plus en confiance. L’abandon de Petter nous a privé d’une belle opportunité de gagner et nous sommes bien sûr déçus. Mais ce rallye est très long ce qui lui laisse une chance de remonter et de marquer de précieux points. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less