Motorsport

D’Ambrosio gagne l’E-Prix de Marrakech après un accrochage entre les BMW

Il devance les deux Virgin Racing et prend la tête du championnat

Recherche

Par Emmanuel Touzot

12 janvier 2019 - 16:58

Quelques heures après la qualification qui a consacré Sam Bird, en pole devant Jean-Eric Vergne, le départ de l’E-Prix de Marrakech est donné. Malgré un envol peu rapide, Vergne tente de dépasser Bird et insiste inutilement. Arrivé légèrement derrière la Virgin, Vergne tente de l’éviter et part en tête-à-queue.

Derrière lui, c’est le chaos : les BMW d’Alexander Sims et Antonio Felix da Costa réussissent à s’infiltrer à l’intérieur, ce qui n’est pas le cas de Sébastien Buemi, troisième sur la grille, qui doit sortir au large. Le freinage intense provoqué par cet incident fait une autre victime en la personne de Pascal Wehrlein, percuté par Lucas Di Grassi. L’Allemand abandonne à l’issue du premier tour.

Il n’est pas la première victime de la course puisque Stoffel Vandoorne abandonne lui aussi dans le premier tour. Devant, Bird essaie de s’envoler mais voit les BMW lui coller au train, notamment Felix da Costa qui se défait de Sims.

Un peu plus tard, la deuxième HWA Racelab abandonne. Le coéquipier de Vandoorne, Gary Paffett, a été victime d’une crevaison et délaisse sa monoplace en bord de piste. C’est de nouveau un week-end à oublier pour la jeune structure.

Devant, Felix da Costa met la pression sur Bird et fait craquer l’Anglais qui coupe la chicane. Le Portugais s’infiltre en tête, suivi au virage suivant par son équipier, Sims, qui s’empare la deuxième place. Bird semble en difficulté et voit déjà revenir son équipier, Robin Frijns.

Les performances en course sont nettement différentes de celles, pures, des qualifications. On voit ainsi les Jaguar à la peine, ainsi que les Nissan. En revanche, les destins sont différents au sein de certaines équipes, à l’image d’Audi, puisque Di Grassi est sixième et Daniel Abt 11e.

Les DS Techeetah ne manquent pas de rythme mais paient l’accrochage du départ (pour Vergne) et une qualification ratée (pour André Lotterer). Chez Virgin Racing, Bird se fait d’abord dépasser par Frijns, puis perd deux places coup sur coup face à Jérôme d’Ambrosio et Di Grassi.

D’Ambrosio et Di Grassi se défont de Frijns, mais les quatre pilotes restent ensuite groupés. Peu après la mi-course, les deux pilotes BMW activent simultanément leur Mode Attack, afin de prendre de l’avance sur d’Ambrosio sans pour autant risquer de se concurrencer. Clairement, BMW vise une deuxième victoire de rang et un premier doublé.

Les deux Virgin Racing ont ensuite activé leur Mode Attack, se défaisant de Di Grassi coup sur coup. Derrière, Jose Maria Lopez se fait passer par Vergne, le plus rapide en piste, qui se défait ensuite de Di Grassi pour prendre la sixième position.

A neuf minutes de la fin de course, l’impensable se produit ! Sims attaque Felix da Costa et rate son freinage, au moment où il bloque ses roues, le Portugais revient à sa hauteur et se rabat légèrement. Les deux monoplaces se touchent et Felix da Costa part tout droit pour aller toucher le mur !

D’Ambrosio se retrouve en tête devant les deux Virgin de Frijns et Bird, tandis que Sims est reparti quatrième. Le pilote BMW, comme d’Ambrosio, possède encore une utilisation du Mode Attack, contrairement à Frijns et Bird. Vergne est désormais cinquième devant Lotterer, Di Grassi, Buemi, Evans et Abt.

Sous régime de voiture de sécurité, Sims active son Mode Attack un tour après tout le monde et lorsque la Safety Car se retire, il est le seul à encore en bénéficier pour le dernier tour !

D’Ambrosio prend immédiatement le large au restart, derrière Frijns bloque ses roues et Sims tente une attaque sur Bird, il tente d’aller chercher l’Anglais mais n’y parvient pas dans le virage 3. Il tente de pousser Bird à la faute et attaque au même endroit que sur son équipier, mais Bird résiste !

D’Ambrosio est à l’agonie en termes de rythme et Frijns voit la victoire à sa portée, mais n’y parvient pas et c’est Jérôme d’Ambrosio qui gagne après son podium de Riyad, devant Frijns et Bird ! Sims termine quatrième devant Vergne qui peut avoir des regrets après son erreur du début de course.

Formula E

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less