Motorsport

Cruelle déception pour Proton sur le Monte

Andersson a abandonné alors qu’il était en tête

Recherche

Par

24 janvier 2012 - 15:58
Cruelle déception pour Proton sur le (...)

L’équipe Proton a connu une cruelle déception pour sa première apparition dans le championnat du monde des rallyes S2000.

PG Andersson a été contraint à l’abandon lors de la quatrième étape – sur la spéciale du célèbre Col du Turini – alors qu’il était en tête. Il avait signé 12 victoires de spéciale quand un incendie s’est déclaré à bord de sa Satria Neo S2000.

« Peu après le départ de la spéciale, nous avons senti une odeur d’essence dans la voiture. J’ai pensé qu’il y avait peut-être une fuite, à l’intérieur de la voiture, mais rien de grave. Ensuite, quelques kilomètres avant le Turini, le voyant de pression d’essence s’est allumé. Environ 15 secondes plus tard, le feu s’est déclaré et il était assez important », a expliqué le Suédois.

« Nous nous sommes arrêtés et avons sauté de la voiture. Le feu a assez rapidement baissé et nous avons sorti l’extincteur et étouffé les flammes qui sortaient de la ventilation sur le capot. Ensuite, nous avons vu nos sept minutes d’avance disparaître. Incroyable. Nous avions roulé prudemment, nous n’avions pas vraiment attaqué. Le résultat était là et il nous a filé entre les doigts. Ce sport peut-être cruel parfois ».

L’abandon de PG Andersson, couplé à celui de Giandomenico Basso en début d’épreuve, a été une grosse déception pour l’équipe Proton, même si elle peut tirer une certaine satisfaction du niveau de performance de sa voiture.

« C’est un rallye décevant pour l’équipe mais nous devons en retenir les points positifs », commentait Chris Mellors. « Nous devons retenir que notre voiture a été la plus rapide des SWRC tout au long de l’épreuve. En plus de ça, PG prenait du temps au pilote Volkswagen Kevin Abbring. Bien sûr, Abbring est un jeune pilote mais il a le soutien de l’un des plus gros constructeurs et dispose d’une voiture qui n’a plus rien à prouver. »

« Et PG était devant lui alors qu’il ne prenait pas de risques. Je dois dire que PG a piloté brillamment. Il n’était pas sur sa surface de prédilection et n’a pas fait une rayure sur la voiture. C’est difficile à encaisser pour l’équipe. Après la saison dernière et notre domination dans le championnat Asie Pacifique, nous avons pris l’habitude de gagner et nous aurions pu ajouter à notre palmarès une victoire sur le mythique rallye de Monte-Carlo. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less