Motorsport

Coup de froid en Sardaigne pour Citroën

Seul Kubica donne le sourire

Recherche

Par Olivier Ferret

22 juin 2013 - 22:07
Coup de froid en Sardaigne pour (...)

Après avoir soufflé le chaud lors de la première étape du Rallye de Sardaigne, les équipages du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team ont été refroidis lors de la seconde étape. Seuls Dani Sordo et Carlos del Barrio rallient l’arrivée, en quatrième position. Neuvième du classement général et vainqueur en WRC2, Robert Kubica marque ses tous premiers points en WRC, tandis que Khalid Al-Qassimi ouvre son compteur 2013 en complétant le top 10.

D’une longueur similaire à la première étape, cette seconde journée de compétition était composée de quatre spéciales à parcourir deux fois. Quittant le port d’Olbia sur les coups de sept heures, les équipages s’enfonçaient dans la campagne sarde sous un ciel menaçant.

La journée débutait de la meilleure des façons pour Mikko Hirvonen, qui signait son 250e temps scratch en Championnat du Monde des Rallyes dès l’ES9 (Monte Olia 1). Mais dans la spéciale suivante, le Finlandais était contraint à l’abandon après être parti à la faute : « Après à peine un kilomètre dans la spéciale de Terranova, je suis arrivé un peu trop vite sur une épingle et la voiture a basculé dans un fossé très profond. Ca s’est joué à moins d’un mètre ! Il y avait beaucoup de spectateurs qui ont tenté de nous aider, mais nous n’avons pas réussi à remettre la voiture sur la route. C’est d’autant plus dommage qu’il n’y avait aucun dégât. Je m’en veux d’avoir commis une erreur aussi stupide, car l’équipe avait fait du très bon travail et nous étions bien partis pour décrocher la deuxième place. »

Dani Sordo héritait donc – bien malgré lui – de la troisième place. Parti en tête-à-queue dans Monti di Ala’ 1 (ES11), l’Espagnol perdait une vingtaine de secondes et une position au classement général : « Les conditions étaient très difficiles, avec de la poussière stagnante. Je suis juste arrivé trop vite sur une crête précédant une épingle. Le moteur a calé et j’ai eu du mal à le redémarrer. Comme Latvala n’était pas loin derrière, il a pris l’avantage au classement général. Je suis maintenant sous la menace de Mikkelsen, il faut donc continuer à rouler pour défendre cette position. »

Malgré le faible écart, Citroën Racing jouait la carte de la sécurité en équipant ses voitures de deux roues de secours pour la boucle de l’après-midi. A son tour, le rival de Dani partait à la faute dans l’ES14. Le pilote de la DS3 WRC n°3 avait donc le champ libre jusqu’à l’arrivée : « Je suis satisfait d’avoir effectué un rallye sans faute, qui plus est sur un terrain aussi difficile que celui-ci. Nous avons fait ce que nous pouvions et cela apporte quelques points à l’équipe. Nous ne devons pas baisser les bras et continuer à travailler pour mieux réussir la seconde partie de la saison. »

Auteurs d’une course empreinte de sagesse, Khalid Al-Qassimi et Scott Martin placent la DS3 WRC de l’Abu Dhabi Citroën Total World Rally Team en dixième position du classement général. Le pilote émirati marque ainsi son premier point en 2013 : « Ma plus grande satisfaction est de rallier l’arrivée sans avoir commis la moindre erreur. Après l’Acropole, je voulais vraiment reprendre confiance en prenant mon temps. L’objectif est donc atteint. »

« Si les dernières manche pouvaient nous donner de réels motifs de satisfaction, je suis plus nuancé à l’issue de ce rallye », reconnaissait Yves Matton, Directeur de Citroën Racing. « En marge du résultat de nos équipages officiels, je retiendrai la maturité dont a fait preuve Robert Kubica. Sa seconde victoire consécutive en WRC2 démontre qu’il a toutes les qualités pour devenir un des meilleurs de pilotes de rallye du moment, et nous allons continuer à travailler avec lui dans ce sens. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less