Motorsport

Coup d’envoi du Clio R3 European Trophy

au Rallye IRC de Monte-Carlo

Recherche

Par Franck D.

18 janvier 2010 - 21:32
Coup d’envoi du Clio R3 European (...)

Le coup d’envoi du Clio R3 European Trophy sera donné cette semaine avec le mythique Rallye Monte-Carlo (18-23 janvier). Avec treize Clio Renault Sport R3, le plateau de la compétition européenne organisée par Renault Sport a belle allure. Face à Princen, tenant du titre, Campana, Arzeno, Mauffrey, Barral et Campedelli semblent les mieux armés pour jouer la victoire. Egalement au départ, le pilote du Renault F1 Team Robert Kubica poursuivra son apprentissage du rallye.

Pour lancer un calendrier 2010 composé de six rallyes légendaires (1000 Miglia, Ypres, Barum, Valais et Var), le Clio R3 European Trophy se produit dans le cadre du Rallye Monte-Carlo. Avec plus de 400 km chronométrés, le parcours tracé entre Valence et Monaco mènera les pilotes sur les routes d’Ardèche et de Haute-Loire, avec des passages dans les spéciales mythiques de Burzet ou Saint-Bonnet le Froid. Disputée dans l’arrière-pays niçois, la dernière étape se déroulera dans la nuit de vendredi à samedi avec le passage par le célèbre Col du Turini.

Vainqueur du Clio R3 West European Trophy 2009, Kris Princen sera évidemment candidat à sa propre succession. La saison dernière, le Belge avait pris l’ascendant sur ses rivaux en gagnant deux des trois premières épreuves (Wallonie et Ulster). A l’aise sur tous les types de terrain, Kris cherchera à marquer d’emblée son emprise sur la compétition.

Surmotivés à l’idée de briller devant leur public, quatre pilotes français auront la victoire pour objectif. Vainqueur du Trophée Clio R3 au Sanremo 2009, Pierre Campana aborde ce rendez-vous avec humilité : « Pour un rallyman, participer au Monte Carlo représente autant que Le Mans ou l’Indy 500 pour un pistard. Je n’ai pas de doute : ce sera le rallye le plus difficile que j’aie jamais disputé. Le choix des pneus, notamment, sera un facteur clef. La compétition va être farouche et indécise. Je pense que nous y verrons plus clair à la fin de la première étape. »

Vainqueur de la manche finale du Trophée Clio R3 France au Rallye du Var, Mathieu Arzeno se présentera au départ avec le statut d’Espoir de l’Année Echappement. Succédant notamment à Didier Auriol, François Delecour, Gilles Panizzi, Sébastien Loeb ou Sébastien Ogier, l’ancien pilote de Formula Renault 2.0 s’apprête à relever un sacré défi !

Plus expérimenté que Pierre et Mathieu, Eric Mauffrey, lauréat du Trophée Clio R3 France 2009, participera à son quatrième Monte-Carlo, 23 ans après sa première tentative. Sa grande expérience sera un atout sur des routes où se mêleront asphalte sec et humide, neige et verglas.

Vainqueur de la Clio Cup Rally en 2006 et pilote Renault Sport en 2007, Thomas Barral reprend le volant de sa Clio Renault Sport R3 à l’occasion du Monte-Carlo. L’Isérois aura une belle carte à jouer : « Je vais découvrir cette fabuleuse épreuve et le challenge est de taille. Je vais devoir m’adapter rapidement au pilotage de la Clio sur la neige. Face à une concurrence de qualité, je viserai un très bon classement dans l’European Trophy et au général. »

Jean-Michel Raoux et Christophe Fontaine, qui alignera une Clio Renault Sport R3 Access, complèteront la délégation française sur cette première manche de la saison.

L’Italie sera également bien représentée avec Simone Campedelli en première ligne. Vainqueur des classements Groupe N et moins de 23 ans du Championnat d’Italie la saison dernière, il découvrira le pilotage d’une deux roues motrices sur les difficiles routes du Sud de la France. Les voisins transalpins compteront aussi sur Matteo Gamba, Giuseppe Freguglia et Ettore Caranna pour marquer leurs premiers points. L’espoir tchèque Jan Černý sera également de la partie avec l’espoir de montrer son potentiel sur ce premier rendez-vous important.

Dans le cadre d’un accord avec les organisateurs de l’IRC, les concurrents du Clio R3 European Trophy pourront marquer des points dans la Coupe 2 Roues Motrices IRC et bénéficieront de la couverture médiatique mise en place. Lors du Rallye Monte-Carlo, les chaines du Groupe Eurosport retransmettront 14 heures de programmes en direct.

keyboard_arrow_left
keyboard_arrow_right

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less