Motorsport

Corvette Racing déjà tourné vers Le Mans 2013...

"Nous avions les pilotes, les voitures et l’équipe pour la victoire"

Recherche

Par

20 juin 2012 - 19:25
Corvette Racing déjà tourné vers Le (...)

Chez Corvette Racing, on doit se dire que les années se suivent et ne se ressemblent pas. Après un doublé en 2011 pour les C6.R, les GT américaines n’ont guère été épargnées par les soucis pour la 13ème tentative du Corvette Racing aux 24 Heures du Mans. On dira que les deux autos ont terminé, même si la #74 de Gavin/Milner/Westbrook n’est pas classée. Quant à la #73 de Taylor/Garcia/Magnussen, elle n’a pu faire mieux que 5ème en GTE-Pro, à 10 tours de la Ferrari victorieuse. Entre un remplacement de crémaillère de direction, des problèmes électriques, un changement d’alternateur puis de batterie, les Chevy Boys n’ont pas chômé dans le stand de la #73. Dans le box voisin, il a fallu réparer une sortie de Tom Milner pour reconstruire quasiment toute la partie arrière en plus de deux heures. Ce n’est que lors des quarante dernières minutes que la Corvette a pu reprendre la piste avec Oliver Gavin dans le baquet.

Doug Fehan, Corvette Racing Program Manager, revient sur cette édition 2012 : « Parfois en sport automobile, les grandes batailles ne sont pas menées contre un autre concurrent, mais plutôt en faisant face aux défis que vous devez relever. C’était le cas pour nos Corvette #73 et #74. Quand nous avons passé le cap de la mi-course, il était difficile de penser que nous allions repartir du Mans avec une victoire. Je pense que nous avons vaincu notre ennemi en ramenant les deux autos à l’arrivée, pour ce qui restera l’une des plus dures batailles pour nous dans notre histoire du Mans. Je pense que nous pouvons être fiers de la passion et du dévouement de tout le monde. J’espère que nos fans ont apprécié chaque minute. »

Sur la #73, Antonio Garcia a eu beau tout donner, mais en vain : « Tout ce que je pouvais faire, c’est pousser, pousser et pousser pour terminer sur le podium. C’était dommage car l’auto était vraiment bonne durant toute la course, excepté le problème d’alternateur et de crémaillère de direction. Il y a quelques années, il était possible de combler un retard de 5 tours à 12 heures de l’arrivée, mais la concurrence est devenue si rude que chaque problème vous met hors du coup. Nous reviendrons l’année prochaine pour une revanche. »

Doug Louth, Directeur de l’Ingénierie, reviendra en 2013 : « Nous avions les pilotes, les voitures et l’équipe pour la victoire ce week-end. C’était une surprise agréable de voir que nous étions performants dans la nuit fraîche alors que nous n’avons pu tirer parti des conditions plus chaudes le dimanche après-midi. Il y a tellement de détails pour réussir une course de 24 heures. Nous en avons raté quelques-uns cette année en étant malchanceux. Notre 13ème Le Mans est derrière nous et nous regardons déjà vers 2013. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less