Motorsport

Clio R3 : Princen s’impose au Monte Carlo

"La victoire la plus difficile de ma carrière"

Recherche

Par Marie-Lyse Trebuc

23 janvier 2010 - 02:23
Clio R3 : Princen s’impose au Monte (...)

Il fallait attendre la fin de cette dernière étape pour connaitre le verdict de ce Rallye de Monte-Carlo. En guise de mise en jambe, les concurrents entamaient la journée par une spéciale partiellement enneigée entre Montauban et Eygalayes où Kris Princen augmentait son avance. Dès la première des deux boucles nocturnes, Pierre Campana tentait le tout pour le tout en chaussant des pneus slicks retaillés, là où ses concurrents optaient pour des gommes neige ou pluie. Un choix qui s’avérait judicieux, puisqu’il reprenait plus d’une minute au tenant du titre dans l’antépénultième spéciale, où le Belge était victime d’une crevaison.

Tout était jouable dans l’ultime boucle. Le tenant du titre s’assurait cependant la victoire dans l’ES14, en étant une nouvelle fois le plus rapide des Clio R3. Vainqueur devant Pierre Campana et Thomas Barral, Princen terminait ce rallye de Monte-Carlo au 11e rang au général, et remportait également la catégorie des deux roues motrices où cinq Clio R3 monopolisaient les cinq premières positions.

Kris Princen – Renault Clio R3 nr 36 : « Je viens certainement de signer la victoire la plus difficile de ma carrière. Les conditions étaient terribles, Pierre Campana m’a mené la vie dure et n’a rien lâché. Je suis d’un naturel plutôt calme, et là je dois avouer que j’étais très tendu. Je n’avais pas d’expérience sur la neige, et c’est finalement là que j’ai fait la différence. »

Pierre Campana – Renault Clio R3 nr 35 : « Après une première étape difficile, nous avons bien rectifié la barre. La victoire était jouable, mais un problème de radiateur me pénalise dans la dernière boucle. Globalement nous sommes contents de notre rallye. J’ai emmagasiné beaucoup d’expérience, c’est là le plus important. C’est bien de marquer les points de la deuxième place, le Clio R3 European Trophy devient clairement un de nos objectifs pour cette saison. »

Thomas Barral – Renault Clio R3 nr 35 : « Je me suis enfin fait plaisir cette nuit ! La descente du Turini, c’est fantastique. Nous avons pris la décision de nous engager au dernier moment. Nous avons un tout petit budget, c’est donc comme une victoire pour nous de terminer sur le podium, derrière Kris et Pierre qui ont été très rapides. Je n’ai pas fait d’erreur de pilotage, en revanche, des mauvais choix de pneus, j’en ai fait beaucoup ! C’était mon premier Monte-Carlo, j’ai beaucoup appris. »

Simone Campedelli – Renault Clio R3 nr 43 : « Nous sommes venus à bout d’un monument. Nous manquions d’expérience ici, nous avons donc perdu beaucoup de temps en début de rallye en faisant de mauvais choix. Aujourd’hui nous n’avions plus rien à perdre, j’ai donc haussé le rythme et je suis très content d’avoir signé le meilleur temps des Clio R3 dans l’ES13. Nous marquons des points, c’est un bon début de saison. Cela nous motive pour la suite. »

Jean-Michel Raoux – Renault Clio R3 nr 44 : « Notre premier objectif était d’aller au bout, c’est fait. Ensuite nous comptions sur ce rallye pour prendre la mesure de l’auto. Aujourd’hui j’ai compris pas mal de choses, j’ai vraiment eu un déclic lors de cette troisième étape. Clio R3 a un potentiel énorme. Je dois encore apprendre à l’exploiter à 100%, mais cela promet une belle saison. »

Christophe Fontaine – Renault Clio R3 nr 41 : « Tout n’a pas été simple, c’était un très long rallye, vraiment difficile. Mais nous sommes au bout, nous sommes passés à travers tous les pièges. D’arriver à Monaco ce soir, c’est notre victoire à nous… »

keyboard_arrow_right

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less