Motorsport

Citroën perd, Volkswagen gagne

Ogier rejoint la marque allemande

Recherche

Par www.wrc.com

23 novembre 2011 - 16:40
Citroën perd, Volkswagen gagne

Alors que la saison se terminait au Pays de Galles, Sébastien Ogier soulignait ses liens étroits avec Citroën : « J’ai encore deux ans de contrat. Il n’y a rien d’autre à dire »... Mais trois jours plus tard, la marque française annonçait le départ d’Ogier et l’engagement de Mikko Hirvonen aux côtés de Sébastien Loeb pour la saison 2012. Comme un aveu de l’incapacité de Citroën à faire cohabiter les deux tricolores dans la même équipe.

Directeur de Citroën Racing, Olivier Quesnel avouait qu’il n’avait pas été simple de se séparer de son deuxième pilote après l’avoir mené au plus haut niveau en quatre saisons. Mais la décision était inévitable.

La perte d’un pilote de pointe est un gain net pour Volkswagen qui prépare l’ère post-Loeb en 2013... à supposer que l’octuple champion du monde prenne sa retraite au terme de la prochaine saison.

Ogier s’est fait connaître en 2008 en devenant Champion du Monde Junior au volant d’une Citroën C2 Super 1600. Leader du Wales Rally GB la même année dès sa première apparition en C4 WRC, il intégrait le Citroën Junior Team en 2009. Malgré un début de saison difficile, il parvenait à convaincre Citroën de continuer l’aventure en montant sur son premier podium en Grèce.

Dès sa deuxième saison au plus haut niveau, il gagnait son premier rallye mondial au Portugal et ajoutait un second succès au Japon avec l’équipe officielle, en remplacement de Dani Sordo.

En 2011, il se voyait l’égal de Loeb. Après une sortie au Mexique, alors qu’il était leader, il s’imposait au Portugal et en Jordanie mais manquait le coup du chapeau à cause d’un tonneau en Argentine. Il gagnait encore en Grèce mais au prix d’un schisme. Loeb était convaincu que son équipe lui préférait son cadet.

La relation entre les deux pilotes se détériorait. Alors que Loeb crevait en Allemagne, offrant la victoire à Ogier, ‘Seb 2’ lançait : « parfois, il y a une justice dans le sport ».

Ogier gagnait encore en France alors que Loeb abandonnait, moteur cassé. A son tour victime d’un problème moteur en Espagne, il laissait échapper tout espoir de titre. Et sa dernière apparition avec Citroën, en Grande-Bretagne, ne laissera pas un grand souvenir.

Sa signature avec Volkswagen une année complète avant les débuts de la Polo R WRC élimine Ogier de la course au titre en 2012. Mais, à 27 ans, cette absence n’affectera pas son potentiel : « Nous intégrons l’équipe avec l’envie de nous battre et la détermination de gagner. Tout est possible », soulignait son copilote Julien Ingrassia.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less