Motorsport

Citroën note une journée difficile et fertile en rebondissements

Loeb et Elena conservent l’avantage

Recherche

Par Olivier Ferret

26 mai 2012 - 22:14
Citroën note une journée difficile et (...)

Tout aussi éprouvante que la journée du vendredi, la troisième étape du Rallye de l’Acropole a permis à Sébastien Loeb et Daniel Elena de poursuivre leur marche en avant. Les octuples Champions du Monde conservent la tête avec 10’’2 d’avance sur Petter Solberg.

Prêts à offrir au Citroën Total World Rally Team un excellent résultat d’ensemble, Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen complètent le podium provisoire.

Annoncée comme décisive dans la lutte pour la victoire, cette pénultième journée du Rallye de l’Acropole se déroulait sur le Péloponnèse. Serpentant autour du Mont Kyllini, la boucle de quatre spéciales à parcourir deux fois totalisait 75 km, un chiffre proche du maximum de 80 km autorisé par la réglementation du WRC.

Signant le meilleur temps de l’ES10, Sébastien Loeb confirmait qu’il était décidé à défendre chèrement sa première place. Latvala maintenait la pression dans les deux chronos suivants, mais le pilote du Citroën Total World Rally Team répliquait avec un nouveau scratch dans l’ES13. Au moment de regagner Loutraki pour l’assistance de mi-journée, Seb ne comptait plus que 2’’2 d’avance sur son rival : « Mis à part quelques portions particulièrement défoncées, j’ai été obligé d’attaquer au maximum pour conserver l’avantage. Je crois que ce sera encore pire cet après-midi, nous allons certainement disputer les spéciales les plus cassantes de la saison. »

Alors que les équipages redoutaient la chaleur, plusieurs orages s’abattaient sur les spéciales, détrempant largement les routes de montagne. Débarrassé de la menace Latvala dès l’ES14, Sébastien Loeb ne pouvait pas souffler pour autant. Pointé à 20’’1 du commandement à mi-journée, Petter Solberg refaisait la moitié de son retard au cours de l’après-midi.

« Ma situation est un peu plus confortable qu’hier soir, mais ce n’est évidemment pas gagné », assurait Sébastien à l’issue de cette journée. « J’ai rencontré des conditions plus difficiles que notre adversaire, puisque deux averses sont tombées au moment même où je m’élançais. Nous avons réussi à gérer la situation et nous aborderons la dernière étape dans une position favorable. Ce serait quand même bien de résister à Petter ! »

Quatrième au départ de cette journée, Mikko Hirvonen récupérait la troisième place à l’issue de l’ES14. Esseulé au classement, le Finlandais choisissait d’assurer sa position : « Cette journée a été assez difficile pour moi. Je n’ai pas trouvé le bon niveau d’attaque ce matin, j’étais trop hésitant et j’ai perdu du temps en pilotant de la sorte. Quand Jari-Matti a eu son problème en début d’après-midi, je me suis retrouvé dans une situation où j’avais plus à perdre qu’à gagner. Dans le même temps, les conditions étaient incroyablement difficiles. Les spéciales étaient entièrement humides, mais les averses étaient si localisées qu’on ne savait jamais à quel niveau de grip s’attendre. Ca m’a rappelé le Monte-Carlo en slicks sur le verglas ! »

« Cette journée a été, comme prévu, difficile et fertile en rebondissements », résume Yves Matton, Directeur de Citroën Racing. « Seb et Daniel conservent la tête, mais ils restent sous la menace directe de Petter Solberg. La dernière journée s’annonce moins compliquée à gérer, avec deux boucles de 30 km de spéciales à disputer sous une météo annoncée comme plus estivale. Une victoire de Seb et un podium de Mikko permettraient au Citroën Total World Rally Team de réaliser une très bonne opération dans le cadre des Championnats du Monde. »

NEUVILLE REMONTE, AL-ATTIYAH EN RALLY2

Montant en puissance tout au long de la journée, Thierry Neuville a réalisé une nouvelle prestation sans faute sur les spéciales les plus difficiles de la saison. Le pilote du Citroën Junior World Rally Team s’est particulièrement montré à l’aise au cours de l’après-midi, signant un 4e temps dans l’ES14 et un 3e dans l’ES16. Désormais septième du classement général, le Belge aura pour objectif de rallier l’arrivée à cette position.

La course de Nasser Al-Attiyah a été stoppée dans l’ES14. Avec un arbre de transmission cassé, le Qatari ne pouvait que se retirer, trois longues spéciales restant à disputer avant le retour à l’assistance. Onzième du classement général à quatre secondes du top 10, Nasser sera de retour demain dans le cadre du Rally2.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less