Motorsport

Citroën et Sordo s’en sortent avec les honneurs

Par contre Hirvonen et Loeb n’ont pas apporté les points espérés

Recherche

Par

6 octobre 2013 - 18:06
Citroën et Sordo s’en sortent avec (...)

En bagarre pour la première place depuis vendredi matin, Sébastien Loeb et Daniel Elena n’ont pas eu la joie de voir l’arrivée du Rallye de France Alsace. Également à la pointe du combat, Dani Sordo et Carlos del Barrio obtiennent le meilleur résultat de Citroën Racing en emmenant leur DS3 WRC sur la deuxième marche du podium.

Avec une cinquantaine de kilomètres chronométrés, la quatrième journée du Rallye de France Alsace ne laissait que peu d’occasions de créer ou de combler des écarts. Groupés en cinq secondes, Jari-Matti Latvala, Dani Sordo, Sébastien Ogier et Sébastien Loeb allaient pourtant devoir attaquer du premier au dernier mètre pour rafler la mise. Les conditions de route étant détrempées, les concurrents chaussaient les Michelin Pilot Sport tendres pour les six spéciales restant à disputer.

Quelques instants après que Sébastien Loeb et Daniel Elena se soient élancés dans les vignobles de Cleebourg, les écrans diffusaient l’image surréaliste de la DS3 WRC n°1, posée sur le toit en contrebas de la chaussée. Une fois la stupeur et l’incrédulité envolées, il fallait bien se rendre à l’évidence de l’abandon. « Nous n’avons pas été bien loin… Dans un virage à droite rapide, je suis rentré a priori un peu trop vite. Quand j’ai freiné, l’arrière a décroché d’un coup et nous avons basculé dans le fossé avant de faire un tonneau. Bien sur, je partais avec l’intention d’attaquer pour essayer de remporter le rallye. J’aurais préféré être à l’arrivée, si possible en gagnant, mais ça fait partie de la course. C’est dommage pour l’équipe et pour les spectateurs qui m’attendaient à Haguenau. Je retiendrai tout de même cette belle bagarre avec Dani, Jari-Matti et Sébastien. »

Les spectateurs d’Haguenau se consolaient lorsque leur champion venait les saluer avant le départ de l’ES20. En compagnie de Daniel Elena, Seb prenait place dans une DS3… Cabrio qui parcourait la spéciale tracée dans les rues de sa ville natale.

Dani Sordo se retrouvait donc seul pour défendre les chances de victoire de Citroën. Tout en reprenant l’avantage sur Jari-Matti Latvala, l’Espagnol ne pouvait résister à Sébastien Ogier, qui s’emparait de la tête à l’issue de la première spéciale du jour. Tout en se ménageant une marge de sécurité, le pilote de l’Abu Dhabi Citroën Total World Rally Team maintenait la pression sur le leader. En vain, puisqu’il restait à cette position : « Je suis surtout déçu pour Seb, la fête aurait été complète s’il avait pu être avec nous jusqu’au bout. En ce qui me concerne, je tire un bilan positif de ce rallye, même si la deuxième place ne peut pas me satisfaire complètement. J’ai bien roulé, sans faire de faute, mais je manquais parfois un peu de confiance en fonction des conditions de route. »

En bagarre avec Mads Østberg tout au long de cette dernière journée, Mikko Hirvonen terminait l’épreuve à la sixième place : « Une fois de plus, nous avons affronté des conditions très difficiles et je ne me sentais vraiment pas à l’aise. Ma seule satisfaction est d’être à l’arrivée de ce rallye sans avoir abîmé la voiture. Mais j’ai du travail en perspective pour comprendre pourquoi j’étais si loin du rythme des meilleurs. »

« Les points marqués par le Citroën Total Abu Dhabi WRT ce week-end ne nous laissent plus beaucoup de chances de remporter le titre Constructeurs », reconnaissait Yves Matton, Directeur de Citroën Racing. « Mais nous n’avons rien à regretter. Les écarts étaient si faibles qu’il fallait attaquer pour essayer de gagner. Seb et Daniel ont tenté, ça n’est pas passé, mais cela ne doit pas occulter cette formidable carrière qui s’achève. Merci aux dizaines de milliers de spectateurs qui étaient là pour honorer nos champions. L’enthousiasme et la ferveur qui entouraient l’équipe sur ce Rallye de France resteront longtemps dans nos mémoires. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less