Motorsport

Citroën aspire à de nouveaux succès en Autriche

"Un circuit qui fait la part belle au moteur et à l’aérodynamisme"

Recherche

Par Olivier Ferret

18 mai 2014 - 09:40
Citroën aspire à de nouveaux succès (...)

 Poursuivant son rythme effréné, le FIA WTCC prend maintenant la direction du Salzburgring, en Autriche.
 Sur un circuit où le phénomène d’aspiration est omniprésent, les Citroën C-Elysée WTCC devraient trouver un terrain de jeu intéressant.
 Avec deux victoires chacun depuis le début de la saison, José-María López, Sébastien Loeb et Yvan Muller sont groupés en moins de trente points en tête du Championnat du Monde.

En quittant le centre technique de Versailles après le meeting couru sur le Circuit Paul Ricard, les camions-ateliers de Citroën Racing sont partis pour un long voyage de neuf semaines. Après le Hungaroring, le Slovakia Ring et le Salzburgring, le périple se poursuivra sur le Moscow Raceway (7-8 juin) avant de s’achever à Spa-Francorchamps (20-22 juin). Le cap de la mi-saison sera alors atteint et il sera temps de se préparer pour les épreuves outremer, disputées sur les continents américain et asiatique.

« Le rythme est d’autant plus intense que nous menons en parallèle notre campagne en WRC », ajoute Yves Matton, Directeur de Citroën Racing. « Pendant que Sébastien Loeb s’imposait la semaine dernière au Slovakia Ring, Kris Meeke et Paul Nagle montaient sur le podium du Rallye d’Argentine. C’est très gratifiant pour un constructeur que d’être présent à ce niveau dans deux Championnats du Monde FIA, ce n’était d’ailleurs pas arrivé depuis une trentaine d’années. »

Pour l’heure, les Citroën C-Elysée WTCC sont installées près de Salzbourg. Célèbre pour avoir vu naître Mozart, cette ville frontalière avec l’Allemagne est aussi dotée d’un circuit, situé sur la commune de Plainfeld. Au premier coup d’œil, le tracé révèle sa nature : hormis les deux épingles et une chicane, la majeure partie des 4241 m est constituée de lignes droites et de courbes rapides. L’an passé, Yvan Muller y avait établi la pole position à plus de 178 km/h ! Il n’y a guère qu’à Monza que l’on peut retrouver des vitesses moyennes supérieures…

« Nous allons découvrir le Salzburgring, mais nous savons déjà à quoi nous attendre », confirme Xavier Mestelan, Directeur technique de Citroën Racing. « C’est un circuit qui fait la part belle aux performances du moteur et à l’aérodynamisme. Dans la mesure où les points forts de la Citroën C-Elysée WTCC concernent notamment ces deux domaines, nous devrions être dans le coup, et ce malgré nos 60 kg de lest réglementaire. En dehors des qualités intrinsèques du véhicule, le phénomène d’aspiration est la clé d’un tour rapide. Les qualifications promettent donc d’être plus intenses que jamais. La gestion de la Q2, où les voitures roulent en peloton, sera cruciale pour gagner une des cinq places en Q3. Là, en s’élançant chacun leur tour, seul le pilote au volant fera la différence. »

Sur sept manches disputées cette saison, l’équipe Citroën Total en a remporté six. Dans la mesure où les trois pilotes des C-Elysée WTCC se sont partagés équitablement les succès, les écarts au classement général s’expliquent par les faits de course ou les contre-performances ponctuelles.

Pour l’heure, José-María López est le plus régulier : outre ses deux victoires (Marrakech 1 et Paul Ricard 2), l’Argentin compte trois deuxièmes, une quatrième et une sixième positions. À 25 points de la tête, Sébastien Loeb a marqué le pas au Hungaroring. Quant à Yvan Muller, ses 29 unités de retard sont dues à son abandon de Marrakech et son faux départ en Slovaquie.

« Nous pouvons nous féliciter d’avoir un effectif de pilotes très homogène », apprécie Yves Matton. « Ils sont tous à armes égales et ils sont libres de s’affronter dans les limites de la sportivité. Nous avons déjà vu des contacts lors des précédentes épreuves, mais il s’agissait de faits de courses propres à la discipline. Même si Pechito est en tête du Championnat du Monde depuis la première manche, il n’a pas pris un avantage déterminant. La situation peut vite basculer dans un sens ou dans l’autre. Tous trois savent qu’ils doivent réaliser des week-ends aussi parfaits que possible pour grappiller quelques points sur leurs rivaux. Nous devrions à nouveau assister à de belles bagarres en Autriche. »

DEMANDEZ LE PROGRAMME !

Vendredi, la première séance d’essais libres se déroulera de 13h15 à 13h45. Samedi, les deux autres sessions sont planifiées à 9h00 et 11h00. Les qualifications seront disputées à partir de 14h30. En raison de la retransmission de Roland-Garros, les courses auront lieu plus tôt que d’habitude, à 10h00 et 13h45.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less