GP de Bahrein : LE 29/11 à 15:10

Motorsport

Citroën : Un rallye d’endurance en Argentine

Près des deux tiers de la distance en seulement quatre chronos

Recherche

Par Olivier Ferret

20 avril 2015 - 13:27
Citroën : Un rallye d’endurance en (...)

 Avec des épreuves spéciales de plus de cinquante kilomètres, près des deux tiers de la distance totale du Rallye d’Argentine seront parcourus en seulement quatre chronos.
 Une fructueuse séance d’essais a permis au Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team de préparer ce rendez-vous qui mêlera sprint et endurance.
 Mads Østberg / Jonas Andersson, Kris Meeke / Paul Nagle et Khalid Al Qassimi / Chris Patterson seront à bord des trois DS 3 WRC. Une DS 3 R5 est aussi engagée pour Stéphane Lefebvre et Stéphane Prévot.

Sept semaines après le Rallye du Mexique, le Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team retraverse l’Atlantique pour disputer la quatrième manche du calendrier mondial, en Argentine. Pour la première fois en 2015, trois DS 3 WRC seront alignées au départ.

Mads Østberg et Kris Meeke sont rejoints par Khalid Al Qassimi. Le pilote d’Abu Dhabi pointe actuellement à la deuxième place du Championnat du Moyen-Orient.

Depuis le retour du Mexique, l’équipe technique a pu préparer les trois DS 3 WRC et anticiper la suite de l’année. Une séance d’essais a été conduite au Portugal, ainsi que des développements en collaboration avec Michelin pour les manches asphalte de la seconde moitié de la saison.

Le parcours en partie renouvelé s’articule autour de quatre épreuves spéciales de plus de cinquante kilomètres. En outre, la nouvelle nouvelle réglementation interdit aux équipages de recevoir la moindre information sur leurs performances durant leur effort.

Deuxièmes du Rallye du Mexique avec leur DS 3 WRC, Mads Østberg et Jonas Andersson arrivent en Argentine avec de grandes ambitions. Pour leur cinquième participation, ils espèrent afficher le même rythme qu’au mois de mars pour faire le plein de points. L’épreuve leur avait plutôt bien réussi en 2012 avec un podium acquis derrière deux DS 3 WRC.

À la recherche d’un premier résultat significatif depuis le début de l’année, Kris Meeke et Paul Nagle retrouvent l’Argentine avec un égal désir de briller. Soutenus par l’équipe qui s’est imposée à neuf reprises à Villa Carlos Paz, ils y disputeront leur seconde manche mondiale sur ces terres. En 2014, déjà avec la DS 3 WRC, ils étaient montés sur le podium.

Stéphane Lefebvre, toujours accompagné par Stéphane Prévot, poursuivra son apprentissage des épreuves du Championnat du Monde en découvrant cette course au volant d’une DS 3 R5. Le Rallye d’Argentine n’étant pas inscrit à son calendrier WRC2, il n’y marquera pas de points.

En marge de la compétition, les équipages participeront à des opérations de communication organisée pour le lancement de la marque DS en Argentine.

ILS ONT DIT

Yves Matton (Directeur de Citroën Racing) : « Ces sept semaines de trêve changent un peu du rythme habituel du Championnat du Monde des Rallyes. Notre planning a donc été un peu différent avec une logistique particulière. Car si nous disposons de plus de temps aujourd’hui, les épreuves vont ensuite s’enchainer et nous avons évidemment anticipé les besoins à venir. Nos pilotes ont également pu prendre un peu de repos et ils reviennent avec une grosse envie de rouler ! Nous avons travaillé avec Kris Meeke pour identifier les points à améliorer. Il abordera le Rallye d’Argentine sous un angle nouveau pour éviter les erreurs qui lui ont coûté des résultats en ce début de saison. Avec davantage de sérénité dans la préparation, il doit profiter d’une marge supplémentaire pour être à l’arrivée sans faute. Mads Østberg est sur une lancée positive. Il est enthousiaste et son approche offensive est payante. Nous savons qu’il a très envie de rouler ! »

Mads Østberg : « Après notre excellent résultat au Mexique, nous avons eu une longue période sans compétition. Il est rare d’avoir sept semaines entre deux rallyes. C’était quasiment autant que la trêve hivernale autour de Noël ! Je suis donc impatient de retrouver ma DS 3 WRC. Nous avons fait de bons essais après le Mexique, j’ai pu travailler sur les nouvelles spécificités de la version 2015 de la DS 3. En Argentine, je vais adopter la même stratégie qu’au Mexique, il faudra trouver un rythme régulier et rapide dès le départ et le conserver. L’objectif est de continuer à marquer de gros points. »

Kris Meeke : « J’ai voulu profiter de cette petite pause pour prendre un peu de recul. Il est important d’arriver en Argentine avec un regard neuf. Comme les deux tiers du parcours sont renouvelés, l’expérience jouera un rôle moindre. L’an passé, j’avais été performant dès le départ. J’avais vraiment apprécié cette épreuve. Le contexte n’est pas très différent pour cette nouvelle édition. Je sais ce que j’ai à faire. Il faut que je roule uniquement en pensant à faire un rallye sans la moindre faute, c’est de cette façon que je serai dans le bon rythme. »

Khalid Al Qassimi : « Je suis impatient de prendre le départ de mon premier rallye mondial de la saison. Le Rallye d’Argentine est totalement nouveau pour moi. Évidemment, je me sens plus à l’aise sur la terre, mais je vais devoir beaucoup travailler sur les notes et essayer de me réhabituer à la voiture après six mois sans rouler dans la DS 3 WRC. Il ne faut pas oublier qu’elle est désormais équipée des palettes au volant pour changer les rapports. Je vais devoir m’y acclimater aussi vite que possible. »

DEUX TIERS DU RALLYE EN QUATRE SPÉCIALES

L’édition 2015 du Rallye d’Argentine présente un itinéraire modifié. L’épreuve débutera par une super-spéciale tracée dans la ville de Merlo, dans la province de San Luis, avant de revenir dans les vallées bien connues de Punilla et Traslasierra avec un parcours en partie renouvelé.

Le shakedown, avec ses 4,59 kilomètres entre Villa Garcia et Cabalango, est programmé le mercredi après-midi entre 15h00 et 18h30 avec la traditionnelle conférence de presse à 19h00 (GMT -3).

Les équipages quitteront le parc d’assistance de Villa Carlos Paz jeudi à 13h45 pour un long routier de plus de 230 kilomètres. La première spéciale de 2,68 kilomètres sera dessinée dans la ville de Merlo à partir de 19h00. Retour à Villa Carlos Paz en fin de journée.

Vendredi, départ à 6h30 pour affronter la première spéciale d’endurance du rallye. Disputée dans le sens opposé à celui habituellement utilisé, Agua de Oro / Ascochinga (51,99 km) établira une première hiérarchie avant Villa Bustos / Tanti (20,31 km), chrono inconnu des plus jeunes. Après trente minutes d’assistance, la boucle sera répétée dans l’après-midi et ponctuée d’un passage dans la super-spéciale de Fernet Branca (6,04 km) diffusée à la télévision.

Samedi, le schéma sera sensiblement identique. Après Capilla del Monte / San Marcos (23,10 km), il faudra s’attaquer à San Marcos / Characato (56,77 km) et la section sera strictement la même dans l’après-midi après l’assistance.

La fin de course prendra davantage l’apparence d’un sprint. Seuls deux tours dans El Condor / Copina (16,32 km) seront à parcourir, sans assistance, avec les points bonus de la Power Stage à marquer avant de terminer le rallye en tout début d’après-midi à Carlos Paz.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less