Motorsport

Chandler rêve d’un seul moteur par saison

Pour limiter les coûts en championnat du monde

Recherche

Par

25 mars 2010 - 10:38
Chandler rêve d’un seul moteur par (...)

Dans un souci constant de contrôler les coûts, la FIA aimerait arriver à mettre en place une nouvelle réglementation limitant les concurrents du championnat du monde des rallyes à l’utilisation d’un seul moteur par saison.

Morrie Chandler, président de la commission WRC, défend ce projet en expliquant qu’il permettrait de rendre le championnat – en légère perte de vitesse ces dernières années – plus attractif et plus accessible à tous.

« Notre but ultime est d’arriver à un seul moteur par saison », a-t’il confié à nos confrères d’Autosport. « Nous devons rendre le WRC tellement abordable qu’il sera le championnat auquel les gens voudront participer. Ceux qui voudront dépenser de l’argent sans compter pourront aller ailleurs et avoir un nouveau moteur sur chaque rallye. Ainsi, ils ne nuiront pas à notre sport, et notre sport sera accessible à tous ceux qui ont des moyens limités mais le talent. »

Il faudra certainement du temps aux instances dirigeantes pour faire passer une telle restriction qui, de l’aveu même de Chandler, ne pourra être appliquée qu’au WRC et pas aux autres championnats internationaux tels que l’IRC.

« Nous continuerons à contrôler les coûts de développement moteur en WRC mais, dans d’autres séries comme l’IRC, les coûts vont continuer à grimper parce qu’ils peuvent changer de moteur à chaque rallye », indiquait-il.

Une telle réglementation prendrait naturellement en compte la possibilité d’une casse mécanique et d’un changement de moteur.

Chandler reconnait que, pour arriver à une telle situation, un important travail de développement sera nécessaire… ainsi que d’importantes dépenses, comme le soulignait Christian Loriaux, directeur technique de Ford.

Celui-ci expliquait en effet que les constructeurs devraient parcourir des milliers de kilomètres d’essais – au minimum 24.000 – pour réussir à produire un moteur capable d’affronter une saison entière (soit environ 8000km). Un tel travail de développement nécessiterait un investissement financier important de la part des constructeurs.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less