Motorsport

Ce qu’il faut savoir sur le WTCC MAC3

"Il faut s’entendre entre les trois voitures pour passer la ligne le plus vite possible"

Recherche

Par Olivier Ferret

30 mars 2016 - 13:52
Ce qu’il faut savoir sur le WTCC (...)

Une nouveauté excitante, initiée par le promoteur du Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, Eurosport Events, va faire son apparition sur le Circuit Paul Ricard, samedi 2 avril. Il s’agit du Manufacturer Against the Clock (WTCC MAC3), comprenez un contre la montre réservé aux constructeurs, qui constitue une première dans l’histoire du sport automobile également.

Inspiré par ce qui se fait en cyclisme et chronométré par TAG Heuer, le WTCC MAC3 mettra en avant la compétition entre les équipes.

Les voitures inscrites en WTCC, soit Citroën, Honda et LADA, (Polestar participera lorsque l’équipe alignera trois voitures) désigneront trois pilotes qui prendront part à l’épreuve qui se déroulera juste après la séance de qualifications.

Les points seront inscrits en fonction du classement au Championnat Constructeurs du WTCC. Ainsi, les équipes bénéficieront d’une diffusion en direct plus longue et d’une couverture médiatique plus importante. Le championnat constructeurs gagnera ainsi en valeur.

Comment ça fonctionne ?

1 : Les constructeurs désigneront leurs trois pilotes avant la fin des vérifications techniques.
2 : Le réservoir d’essence pourra être rempli et de nouveaux pneus pourront être montés sur la voiture après les qualifications.
3 : Les équipes s’élanceront de la moins bien à la mieux classée.
4 : Les trois voitures seront positionnées côte à côte sur la grille, la chronomètre démarrera et s’arrêtera dès que la dernière voiture termine deux tours lancés (un seul tour sur la Nürburgring Nordschleife).
5 : L’équipe la plus rapide remporte 10 points au championnat constructeurs, la deuxième 8 et la troisième 6. Si les trois voitures ne s’élancent pas ou n’arrivent pas, pour une quelconque raison, aucun point ne sera attribué. La sanction est la même si plus de 15 secondes séparent la première et la dernière voiture à l’arrivée.

Qu’en pensent les pilotes ?

Nicky Catsburg (LADA Sport Rosneft) : “C’est une nouveauté, c’est donc intéressant. Il y a une part de stratégie et nous n’avons aucune indication sur la manière de procéder car ça n’a jamais été fait auparavant. Ou peut-être devrions-nous demander aux cyclistes !”

Rob Huff (Castrol Honda World Touring Car Team) : “Le WTCC MAC3 fait partie des expériences totalement différentes de ce que nous pouvons vivre habituellement en tant que pilote. Il s’agit d’un vrai travail d’équipe. Il faut s’entendre entre les trois voitures pour passer la ligne le plus vite possible. Grâce à cette nouveauté, Honda a de plus grandes chances de devenir champion. Nous avons de très bons pilotes dans notre équipe et c’est un avantage.”

Tiago Monteiro (Castrol Honda World Touring Car Team) : “J’aime bien le concept et l’idée. Nous avons fait des simulations pour déterminer les meilleures solutions. C’est une première, et c’est super pour notre championnat d’innover de la sorte. Peut-être qu’il faudra améliorer le concept plus tard, mais le plus important est d’offrir un bon spectacle aux fans.”

Yvan Muller (Citroën Total WTCC) : “Je suis ravi d’accueillir de belles nouveautés comme celle-ci. C’est important de savoir se renouveler. Parfois ça peut être une erreur et nous devons revenir sur notre décision, parfois c’est pour le mieux. Vous savez, il y a 10 ans, personne ne parlait de grille inversée, mais aujourd’hui ça paraît normal. Alors pourquoi pas le MAC3, et même d’autres idées. Le WTCC cherche des nouveautés pour attirer plus de spectateurs.”

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less