Motorsport

Bertrand Baguette, de la FR 3.5 à l’Indycar

Pas assez de budget pour la F1...

Recherche

Par z.Marie-Lyse Trebuc

25 mars 2010 - 19:18
Bertrand Baguette,  de la FR 3.5 à (...)

Champion 2009 de Formula Renault 3.5 Series, Bertrand Baguette va traverser l’Atlantique pour relever un nouveau challenge. Le Belge rejoint les rangs de l’équipe Conquest Racing en Indycar Series. L’American Dream n’est pas qu’un rêve pour Bertrand, qui veut rapidement faire ses preuves aux USA, tout en gardant un œil sur la F1.

Grâce à votre titre de Champion de Formula Renault 3.5 Series 2009, vous avez effectué un test en F1 à Jerez, au mois de décembre dernier. Cela a été le début d’un long hiver ?

En effet ! Le test avec Renault F1 Team s’est très bien déroulé, tout comme celui que j’ai également effectué avec Sauber à Jerez. À partir de là, de nombreuses discussions ont débuté. Mon titre de Formula Renault 3.5 Series m’a ouvert des portes, puis les roulages en F1 ont participé à convaincre encore plus de monde. Les budgets demandés pour la F1 demeuraient toutefois élevés et nous n’avons pas réussi à réunir les fonds nécessaires par obtenir un bon baquet. J’avais des propositions très intéressantes pour devenir troisième pilote, mais je voulais absolument rouler en 2010. Dans l’état actuel des choses, le troisième pilote d’une équipe de F1 ne roule quasiment pas.

Pourquoi avez-vous avez décidé de vous tourner vers les USA et l’Indycar Series ?

La Formula Renault 3.5 Series est l’antichambre de la F1, au même titre que le GP2 par exemple. À partir du moment où j’ai remporté la Formula Renault 3.5 Series, je n’avais aucun intérêt à disputer une saison en GP2. J’ai déjà fait mes preuves à ce niveau de la compétition. Il fallait se tourner vers une autre discipline. Nous avons donc rapidement entamé des discussions avec mon compatriote Éric Bachelart, le team manager de Conquest Racing. Il était au courant de mes résultats et il nous a fait une proposition pour le rejoindre. Là aussi il fallait amener un budget, mais nous avons réussi à lever plus de fonds pour rejoindre l’Indycar que pour nous engager avec une équipe de F1 ! Après la F1, l’Indycar est la formule idéale. Mon objectif est de réussir aux USA, avec l’espoir de disputer le Championnat du Monde de F1 un jour, dans de bonnes conditions. Je viens de fêter mes 24 ans, j’ai encore du temps devant moi.

L’Indycar est donc une bonne alternative après un titre dans une discipline comme la FR 3.5 Series ?

Tout a fait ! Regardez la liste des pilotes, le plateau est très relevé. (NDLR : Bertrand Baguette retrouvera notamment deux autres pilotes ayant évolué en Formula Renault 3.5 Series : son équipier chez Conquest Racing, Mario Romancini, ainsi que Will Power, leader du championnat après la première course). Personnellement, c’est très enrichissant, car je vais découvrir une approche nouvelle de la compétition, avec un état d’esprit différent de ce que l’on connaît en Europe. J’ai beaucoup de choses à apprendre en Indycar. Pour cela je peux compter sur l’expérience d’Éric Bachelart. Tout est fait pour le show aux États-Unis et je pense que cela va me plaire. De plus, Jacques Villeneuve, Juan-Pablo Montoya ou Sébastien Bourdais ont prouvé qu’il existe des passerelles entre l’Indycar et la F1.


Quel est donc votre planning dans les semaines à venir ?

Je m’envole aux États-Unis pour assister à la deuxième course de la saison, à St-Petersburg, en Floride. Cela va me permettre de prendre mes marques dans la discipline. Ensuite je vais participer à une journée de tests avec mon équipe, où je piloterai pour la première fois la voiture. Puis ma première course arrivera vite, ce sera le 11 avril à Birmingham, en Alabama. Je disputerai là la première de mes quinze courses au programme cette année. Je vais devoir apprendre tellement de choses en peu de temps, à commencer par la voiture, puis les courses en ovale. J’ai vraiment hâte d’y être ! Tout va très s’enchainer, le programme est chargé, mais promis, je vais tout faire pour venir au moins sur une manche de la Formula Renault 3.5 Series.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less