Motorsport

Berthon n’a pas été à la fête ce week-end en Angleterre

La déception de Nathanaël Berthon à Silverstone

Recherche

Par Olivier Ferret

8 juillet 2012 - 21:54
Berthon n’a pas été à la fête ce (...)

L’unique Français du peloton GP2 n’a pas été à la fête ce week-end. 12e samedi et 14e dimanche, Nathanaël Berthon a été contraint à faire de la figuration. Surtout, il ne s’est jamais senti en mesure de se battre à armes égales, malgré un 2e meilleur tour en course. “C’est une grosse déception, a-t-il admis, parce que jusqu’ici j’avais l’habitude de réussir des courses plutôt solides.”

 Course 1 (sous la pluie) : “Il n’y avait aucune visibilité, les premiers tours ont été un vrai cauchemar. Dès le départ j’ai senti que la voiture avait du mal à s’inscrire dans les courbes (sous-virage), et j’étais totalement incapable de lutter comme j’en ai l’habitude. Il est vrai que c’était ma première course de GP2 sous la pluie. Mais c’est vrai aussi que je voulais profiter de la voiture de sécurité, lors des premiers tours, pour effectuer mon changement de pneus obligatoire ; hélas cela n’a pas été possible…”

 Course 2 (piste grasse) : 4 places perdues lors des 9 premiers tours avant un arrêt au stand au 10e t. pour changer les deux pneus avant. Manifestement, quelque chose ne fonctionnait pas dimanche. Explication : “Je n’avais aucune traction. Mon pneu avant gauche s’est dégradé en quelques tours. Après en avoir changé, j’ai fait le meilleur tour deux fois de suite. Mais aussitôt après, cela a recommencé. Que dire de plus ? ”

La belle série de 6 courses dans les points, entamée le 12 mai à Barcelone, s’est donc interrompue après 8 semaines à Silverstone, week-end marqué par un résultat blanc. Les conséquences ne sont pas négligeables au classement général, où Nathanaël, victime du retour de Cecotto, Palmer et Nasr, glisse de la 9e à la 12e place. Il reste désormais cinq week-ends au Français pour s’illustrer à nouveau. “Le revers de Silverstone n’entame en rien ma motivation, assure-t-il, il la stimule même encore d’avantage !”

L’avis du Team Manager, Thomas Couyotopoulo, Directeur Sportif de Racing Engineering : “Compte tenu de notre potentiel, nous ne pouvons qu’être déçus de notre week-end. Nous nous sommes efforcés de fournir à Nathanaël la voiture la plus confortable possible pour sa première course de GP2 sous la pluie. Dimanche, il a connu des problèmes avec ses pneus avant, mais après son arrêt au stand, son rythme a été tout autre. De 22e, il est remonté en 14e position”.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less