Motorsport

Bennani et Sébastien Loeb Racing ouvrent le chapitre WTCC en Argentine

"Je suis naturellement mieux préparé que les années précédentes"

Recherche

Par Olivier Ferret

27 février 2015 - 10:01
Bennani et Sébastien Loeb Racing (...)

Après des essais positifs en Espagne, le Sébastien Loeb Racing a rendez-vous avec la première manche du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme. En Argentine, sur l’Autodromo Termas de Rio Hondo, l’équipe alsacienne entame son nouveau programme avec une Citroën C-Elysée confiée à Mehdi Bennani. Entre découverte et ambition, le team et son pilote marocain ont un objectif : réaliser un week-end plein pour réussir leurs premiers pas dans la discipline. Au sein d’un peloton relevé et composé de spécialistes, le défi sera de taille mais il ne fait pas peur aux hommes de Sébastien Loeb et Dominique Heintz.

Mehdi Bennani : « Ne pas avoir de regret ! »

Après avoir été couronné de succès en Porsche Carrera Cup, GT et Endurance, le Sébastien Loeb Racing s’attaque au Tourisme. Et si la structure de Soultz-Sous-Forêts a déjà connu les exigences de séries internationales, elle participera pour la première fois à un Championnat du Monde ! Aux côtés de l’équipe officielle Citroën Racing, face à Honda et Lada, mais aussi des teams privés spécialistes de la discipline, la concurrence ne manque pas.

Déterminé et bien décidé à mettre à profit la diversité de ses programmes qui fait aujourd’hui sa force, le Sébastien Loeb Racing tentera de briller pour sa première en WTCC. Pour cela, l’écurie peut compter sur une monture championne du monde en titre – la Citroën C-Elysée – et un pilote expérimenté – Mehdi Bennani.

« Il s’agit de ma quatrième année en WTCC, j’ai donc désormais un certain vécu dans la discipline » explique Mehdi. « Cela va m’aider dans l’approche globale de cette première manche, y compris au niveau mental. Il faut du temps pour acquérir de l’expérience et je suis naturellement mieux préparé que les années précédentes. On aimerait toujours faire plus d’essais et ce sera notre première course avec le Sébastien Loeb Racing, il y aura logiquement beaucoup de choses à apprendre. Cela concerne la voiture, les méthodes de travail. J’apprécie la mentalité de l’équipe et j’ai une confiance totale. Si nous arrivons à réunir tous les éléments, je n’ai pas de doute que nous obtiendrons un bon résultat. Mais il faudra bien progresser tout au long du week-end, ce sera l’une des clés. »

En 2014, le pilote marocain avait signé le 8e chrono des qualifications. Il s’était ensuite illustré lors de la seconde course, pointant durant plusieurs tours à la deuxième place. « C’est un circuit bien plus difficile qu’il n’y parait » poursuit Mehdi. « Sur ce tracé, le droit à l’erreur n’est pas permis. Il y a peu de grip et on souffre de cela constamment. Ce n’est pas facile de trouver la limite de l’adhérence. J’ai bon espoir d’être performant avec la Citroën C-Elysée, mais je sais aussi que nous avons encore de nombreux paramètres à découvrir face à des adversaires qui, eux, ont déjà des repères. L’objectif, c’est de tout donner pour ne pas avoir de regret. Je ne pense pas à une place en particulier. Je veux simplement que tout le monde se donne à 150% pour être satisfait. C’est ainsi que nous progresserons. »

Sébastien Loeb : « Un rendez-vous doublement important… »

Pour le Sébastien Loeb Racing, l’Argentine sera en tous les cas le début d’un nouveau chapitre. Sébastien Loeb, qui cumulera les rôles de directeur de son propre team et de pilote Citroën Racing, attend également cette manche d’ouverture avec intérêt. « Il s’agit d’un rendez-vous doublement important » souligne-t-il. « A titre personnel, j’entame ma deuxième saison en WTCC et je suis ambitieux après une année de découverte. Pour le team, c’est le début d’une nouvelle histoire. Pour une équipe relativement jeune, nous avons déjà connu de nombreux défis, mais celui-ci est particulier. La dimension est cette fois mondiale : on va se frotter à ce qui se fait de mieux au niveau des voitures de tourisme, avec des grands constructeurs et des structures privées de grande qualité. Le but est d’être d’attaque dès les premières courses et de se montrer compétitif avec Mehdi, mais nous devons garder à l’esprit que l’Argentine est une grande première. Il ne faut pas bruler les étapes. Donc concentrons-nous sur notre travail. Si le team fait ce qu’il sait faire, nous serons dans le bon wagon. »

Cinq Citroën C-Elysée sont engagées en WTCC cette saison. Parallèlement à celle alignée directement par le Sébastien Loeb Racing pour Mehdi Bennani, le modèle piloté par Ma Qing Hua bénéficie du soutien opérationnel de l’écurie alsacienne mais est engagé par Citroën Racing.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less