Motorsport

Beche : Les courses de six heures sont de vrais sprints

"La catégorie LMP2 est plus relevée que jamais"

Recherche

Par

31 mars 2012 - 22:28
Beche : Les courses de six heures (...)

Fort d’une année d’expérience en LMP2 avec deux victoires à la clé, Thiriet by TDS Racing vient de réussir de la plus belle des manières son entrée en European Le Mans Series avec une belle pole pour Mathias Beche, ce qui donne le premier au point du championnat pour le team managé par Xavier Combet. Déjà en place en 2011, la paire Beche/Thiriet est reconduite cette saison, avec l’objectif de briller dans une série où les LMP2 sont là pour s’imposer au scratch. Le pilote suisse ne peut être que pleinement satisfait du résultat : « Cette année, la catégorie LMP2 est plus relevée que jamais et il ne sera pas facile de l’emporter. Cette pole récompense le travail acharné de toute une équipe. J’espère bien que ce ne n’est que la première pierre de l’édifice pour ce week-end. Pour nos débuts en Endurance l’an passé, nous avons déjà bien figuré. Les courses de six heures sont de vrais sprints. Je suis satisfait pour ORECA d’avoir pu mettre l’auto en pole. Tout le team se déchire vraiment pour trouver le budget nécessaire et je ne remercierais jamais assez le groupe Thiriet sans qui nous ne serions pas là. Les bons pilotes sur le marché ne manquent pas, et avoir la confiance du team pour cette nouvelle saison me donne encore plus de hargne au volant. »

L’équipe Thiriet by TDS Racing joue à fond le jeu de la carte LMP2 en faisant la part belle à la combinaison « Pro-Am » : "Pierre dispute sa troisième saison en sport automobile. Notre duo est dans la parfaite philosophie du LMP2, ce qui n’est pas le cas partout. Selon moi, Jacques Nicolet ou Ralph Meichtry sont dans l’esprit gentlemen. Les jeunes pilotes qui arrivent tout droit de la monoplace ne peuvent pas être considérés comme des gentlemen. Il faut faire attention à la catégorisation des pilotes, et ne pas désintéresser les gentlemen drivers qui font vivre le sport automobile actuel. A moi d’aider Pierre au maximum pour que ses chronos se rapprochent le plus rapidement possible des professionnels car la concurrence est rude. Nous ne roulons qu’à deux, ce qui représente un avantage avec plus de temps de roulage. L’échange entre nous est parfait."

Dans deux mois, Thiriet by TDS Racing fera ses grands débuts aux 24 Heures du Mans, après la belle performance lors de la Journée Test en 2011 : « Nous arriverons au Mans avec l’objectif de bien figurer et toute l’humilité qui va avec. Nous cherchons un troisième pilote avec de l’expérience et l’apport d’un budget. » Malgré les débuts sarthois de Thiriet by TDS Racing en juin, il ne faudra surtout pas sous-estimer le team basé dans l’Hérault...

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less