Motorsport

Barcelone, Course 1 : Cecotto Jr gagne depuis la 16è place !

Stratégie gagnante pour le Vénézuélien

Recherche

Par Camille Komaël

10 mai 2014 - 17:00
Barcelone, Course 1 : Cecotto Jr (...)

En raison des deux drapeaux rouges déployés lors des qualifications en Formule 1, c’est avec 10 minutes de retard que la première course de GP2 de ce week-end espagnol commence. Avec 28 °C dans l’air, la température de la piste atteint 47 °C alors que les pilotes s’alignent sur la grille de départ.

Les cinq feux rouges sont allumés mais des drapeaux jaunes sont agités en fond de grille. Les pilotes hésitent à partir pour un nouveau tour de formation, et, en conséquence, Vandoorne et le poleman Richelmi calent également !

Quatre pilotes sont donc conduits dans la voie des stands : les deux ART d’Izawa et Vandoorne, Regalia, et Richelmi. Ils en profitent pour changer de pneus.

Le départ est très agité : Marciello loupe son envol et se fait dépasser de tous les côtés pendant qu’au fond, Canamasas cale à son tour !

Devant, ils sont trois à aborder le premier virage de front : Coletti, Palmer et Evans. Le Néo-Zélandais double Palmer par l’intérieur tandis que le Monégasque le fait par l’extérieur... mais à l’entrée du virage, Coletti rencontre Evans : les deux s’accrochent, et Palmer s’infiltre pour prendre le commandement de la course. Coletti et Evans sont eux contraints de passer par les stands. L’incident ne donne lieu à aucune action des commissaires.

Un peu plus loin, Marciello tente de rattraper son retard et accroche Daniel Abt : l’Allemand est contraint à l’abandon et la Safety Car entre en action. Elle relâche la meute deux tours plus tard, et Berthon abandonne déjà sur problème technique. Il est d’ailleurs convoqué chez les commissaires pour avoir doublé pendant l’intervention de la Safety Car.

La course repart

Il reste 30 tours, mais Palmer et Nasr, respectivement premier et deuxième de la course, rentrent changer de pneus. Leal, troisième derrière eux, fait de même un tour plus tard. Tous les pilotes partis en pneus tendres rentrent progressivement, et très tôt, aux stands pour passer en pneus durs.

Cecotto Jr, en pneus durs dès le départ, devient le leader de la course. Derrière, Binder a un aileron avant endommagé et son coéquipier pour ce week-end, Tom Dillmann, s’infiltre au premier virage pour le doubler. Markelov fait de même dans la foulée et suit le rythme du Français.

Kimya Sato écope d’un drive-through pour vitesse excessive dans les stands : le Japonais était alors 20è, juste derrière Ellinas. Devant, Cecotto Jr, Dillmann et Markelov continuent en pneus durs et tentent de creuser l’écart avec Palmer, premier pilote à s’être arrêté pour passer les pneus tendres, qui est en 12è position pour l’instant.

Tour 18 : c’est la mi-course

Les hommes de tête, qui doivent s’arrêter, continuent d’accentuer leur avance sur les pilotes qui se sont déjà arrêtés aux stands. Alexander Rossi abandonne sur problème de boîte de vitesse. Devant, Tom Dillmann connaît un problème insolite : son capot moteur se soulève dans la ligne droite ! Pourtant, l’Alsacien continue sa route et ne semble pas ralenti par ce souci.

Mais la direction de course ne l’entend pas de cette oreille et brandit le drapeau orange et noir à Dillmann qui s’arrête aux stands : son équipe change d’abord les pneus avant de revisser le capot moteur.

A 10 tours de l’arrivée, Cecotto Jr entre aux stands pour chausser les pneus tendres : il ressort derrière Palmer, mais devant Nasr. Derrière, De Jong perd sa roue arrière gauche, mal fixée, en piste : il abandonne. Son équipe écopera à n’en pas douter une amende.

Izawa s’arrête aux stands après sa mésaventure du départ mais a du mal à redémarrer. En tête, Palmer voit Cecotto Jr fondre sur lui et le Vénézuélien le dépasse facilement dans la dernière chicane.

Avec les pilotes en pneus tendres revenant sur ceux en pneus durs, les 6 derniers tours sont animés, mais Binder ne parvient pas à dépasser Ellinas. A l’entame du dernier tour, Palmer est sous la pression de Nasr depuis quelques tours déjà, mais ne cède pas.

Johnny Cecotto Jr s’impose avec sa Trident alors qu’il partait en 16è position sur la grille de départ ! Palmer franchit la ligne d’arrivée avec Nasr dans ses échappements : ils complètent le podium. Leal est 4è devant Haryanto et Arthur Pic. Binder, 7è, risque quant à lui une pénalité pour n’avoir pas ralenti sous drapeaux jaunes. Tio Ellinas est 8è et devrait s’élancer en pole position demain. Dillmann et Quaife-Hobbs sont les derniers à glaner des points.

Rendez-vous demain matin, 10h35, pour la course 2 !

PosPiloteEquipeTemps
1. Johnny Cecotto Jr Trident Racing 36 tours - 1h00m28.853
2. Jolyon Palmer DAMS + 3.409
3. Felipe Nasr Carlin + 3.750
4. Julian Leal Carlin + 6.128
5. Rio Haryanto EQ8 Caterham Racing + 15.895
6. Arthur Pic Campos Racing + 16.842
7. Rene Binder Arden International + 17.682
8. Tio Ellinas MP Motorsport + 18.407
9. Tom Dillmann Arden International + 20.565
10. Adrian Quaife-Hobbs Rapax + 21.265
11. Stéphane Richelmi DAMS + 21.460
12. Stefano Coletti Racing Engineering + 21.847
13. Artem Markelov RT RUSSIAN TIME + 22.233
14. Simon Trummer Rapax + 22.804
15. Stoffel Vandoorne ART Grand Prix + 23.397
16. Mitch Evans RT RUSSIAN TIME + 23.630
17. Conor Daly Venezuela GP Lazarus + 25.415
18. Sergio Canamasas Trident + 42.769
19. Kimiya Sato Campos Racing + 48.653
20. Takuya Izawa ART Grand Prix + 52.965
21. Facu Regalia Hilmer Motorsport DNF
22. Daniel De Jong MP Motorsport DNF
23. Alexander Rossi EQ8 Caterham Racing DNF
24. Nathanaël Berthon Venezuela GP Lazarus DNF
25. Daniel Abt Hilmer Motorsport DNF
26. Raffaele Marciello Racing Engineering DNF

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less