Motorsport

Bakou, Course 2 : Giovinazzi double la mise lors d’une course folle

L’Italien de PREMA était dernier à la fin du premier tour

Recherche

Par Camille Komaël

19 juin 2016 - 12:54
Bakou, Course 2 : Giovinazzi double (...)

Après une première course pleine de rebondissements et d’action hier, la course 2 à Bakou se déroule sous le soleil, avec presque 33 °C dans l’air et une piste dont la température atteint déjà les 50 °C avant même le départ. Suite à sa huitième place d’hier, c’est Daniel De Jong qui occupe la pole position de la grille inversée, devant Sean Gelael. Tous les pilotes s’élancent sans encombre pour leur tour de formation, lors duquel ils prennent bien le temps de chauffer leurs pneus.

Gelael manque son départ et se fait dépasser par Matsushita, Evans et Rowland. Matsushita dépasse ensuite De Jong au premier virage et prend la tête de la course. Contrairement à hier, il n’y a aucun accrochage au premier virage, mais le vainqueur d’hier, Giovinazzi, se retrouve dernier à la fin du premier tour. Quelques minutes plus tard, Markelov tente de doubler Jeffri en ligne droite mais Jeffri serre le Russe contre le mur et les deux voitures se touchent : Markelov y perd un morceau d’aileron avant.

Matsushita commence à prendre le large en tête, et Sirotkin double Gelael pour le gain de la cinquième place. Le Russe tourne plus vite que tout le monde et arrive rapidement sur Rowland et Evans. Rowland utilise le DRS et double Evans dans la ligne droite, mais rate son freinage : Evans repasse. Un peu plus loin, Rowland parvient à prendre la troisième place au Néo-Zélandais. Le tour suivant, c’est Sirotkin qui double Evans au premier virage, en passant par l’extérieur et en utilisant le DRS.

A l’entame du huitième tour, King tente de doubler Eriksson mais il s’y prend trop tard et accroche le Suédois au premier virage. Tous deux partent en tête à queue, devant Canamasas, contraint de s’arrêter pour les éviter. King et Canamasas peuvent repartir mais Eriksson est coincé dans les protections et la voiture de sécurité entre en piste pour dégager l’Arden. Elle ne reste qu’un petit tour et la relance de la course est très chaotique : Matsushita dépasse la voiture de sécurité alors que celle-ci rentre aux stands et derrière lui De Jong et Rowland tentent de le dépasser. Ils bloquent tous deux très fort leurs roues : De Jong sort dans l’échappatoire et Matsushita récupère la tête de la course. Un peu plus loin, Sirotkin double Rowland, dont les pneus doivent être très endommagés.

Quelques instants plus tard, Armand met sa Trident dans les protections, et revoilà la voiture de sécurité... qui ne reste encore une fois qu’un tour. Le re-start est encore plus chaotique que le précédent ! Cette fois, Matsushita n’accélère pas à la ligne de SC et continue de chauffer ses pneus alors que derrière les pilotes arrivent lancés et se dépassent. Ca se touche, Malja perd son aileron avant et embroche Rowland au premier virage, accrochant aussi Gelael au passage. Evans abandonne également.

Bien sûr, la voiture de sécurité revient en piste... pour peu de temps encore. On attend le re-start avec impatience : que va faire Matsushita ? Il semble relancer la meute correctement cette fois, mais Marciello bloque ses roues au premier virage, fonce tout droit... et attrape le Japonais au passage, causant son abandon ! Depuis les stands, Evans et Gelael applaudissent l’Italien, visiblement énervés contre Matsushita.

Qui est en tête ? Gasly, qui partait du fond de la grille ! Giovinazzi, dernier au premier tour, est deuxième ! Sirotkin est troisième devant King et Jeffri alors qu’il reste cinq tours. Les deux PREMA se détachent clairement devant et Giovinazzi met la pression sur Gasly, mais l’Italien n’a pas le DRS pour l’aider. Derrière, la bataille fait rage pour les points.

A l’entame du dernier tour, Giovinazzi prend l’aspiration de son coéquipier et montre son nez à l’extérieur. Gasly tente de le bloquer et l’Italien plonge alors à l’intérieur pour le doubler, alors que le Français manque de taper le mur de protection. Voilà Giovinazzi en tête alors qu’il était dernier à la fin du premier tour !

Après sa pole et sa victoire d’hier, Antonio Giovinazzi gagne aujourd’hui. La première victoire en GP2 ne sera donc pas pour aujourd’hui pour Pierre Gasly, qui se contente de la deuxième place. Derrière le doublé PREMA, on trouve Sirotkin. King est quatrième devant Markelov et Canamasas. Jeffri et Pic prennent les derniers points. Quatorze voitures voient le drapeau à damiers, Rowland étant sorti dans un échappatoire dans le dernier tour.

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less