Motorsport

Bahrain, Libres 2 : Les Audi prennent le dessus

Après être restées en retrait lors de la première session

Recherche

Par

27 septembre 2012 - 22:10
Bahrain, Libres 2 : Les Audi prennent

La nuit est tombée sur le Royaume de Bahreïn, mais pas la température ! Non seulement la température extérieure, avec 31°C, mais aussi dans les stands puisque la séance d’essais nocturne vient à peine de s’achever. La deuxième séance d’essais libres a vu Audi réagir face à la performance de Toyota lors de la première session.

Les deux Audi R18 e-tron quattro ont repris la main après être restées en retrait lors de la première session. C’est la voiture n°1 des doubles vainqueurs des 24 Heures du Mans, André Lotterer, Marcel Fässler et Benoît Tréluyer, qui s’est hissée en haut de la feuille des temps avec un chrono de 1’47’’403 réalisé par le pilote français, soit plus de trois dixièmes plus rapide que celui réalisé par Alex Wurz lors de la première séance. Ils sont talonnés par la voiture sœur n°2 d’Allan McNish et Tom Kristensen, le Danois ayant échoué à trois dixièmes, tandis que la Toyota TS030 n°7 de Toyota Racing, aux mains d’Alexander Wurz et Nicolas Lapierre, ne pouvait faire mieux qu’un tour en 1’48’’350, signé par le Français.

Pas de changement en revanche en tête des écuries privées LMP1, Danny Watts et ses équipiers Jonny Kane et Nick Leventis restent devant avec la HPD-Honda n°21 de Strakka Racing avec un temps de 1’48’’780. Le classement est inversé pour les deux positions suivantes puisque la HPD-Honda n°22 de JRM s’est montrée plus rapide, grâce à Karun Chandhok et ses acolytes David Brabham et Peter Dumbreck, que la Lola-Toyota n°12 de Rebellion, au volant de laquelle Neel Jani a réalisé son meilleur temps dans l’ultime tour de la séance.

Le leader n’a pas changé non plus en LMP2, la Morgan-Nissan n°35 d’OAK Racing gardant la première place, même si cette fois, c’est Dominik Kraihamer qui s’est illustré en bouclant un tour en 1’53’’434, plus rapide que celui de son coéquipier Alex Brundle en première session. Par contre, le classement a quelque peu évolué pour les deux positions suivantes, Stéphane Sarrazin, tombé en panne sur le bord de la piste après le drapeau à damier, s’étant intercalé, avec la HPD-Honda n°44 de Starworks Motorsports, entre les deux Morgan-Nissan d’OAK Racing, la voiture n°24 terminant troisième grâce à Matthieu Lahaye, à moins de deux dixièmes de son équipier et leader.

Curieusement, une fois n’est pas coutume, les écarts sont très importants entre les concurrents de la catégorie LMGTE Pro. En effet, Darren Turner, le plus véloce au volant de la Vantage V8 n°97 d’Aston Martin Racing, en 2’01’’849, a devancé son plus proche rival, Richard Lietz et la Porsche n°77 de Team Felbermayr-Proton de près de cinq dixièmes, elle-même devant Giancarlo Fisichella et la Ferrari n°51 d’AF Corse avec un écart de plus d’une seconde.

Enfin, la hiérarchie a été complètement chamboulée dans la catégorie LMGTE Am avec la Porsche n°88 de Team Felbermayr-Proton en tête grâce au chrono de 2’04’’725 réalisé par Paolo Ruberti. Elle devance sur le fil la Ferrari n°57 de Krohn Racing, grâce à Michele Rugolo, de moins d’un dixième, reléguant la Ferrari n°61 d’AF Corse-Waltrip en troisième position, grâce, une fois encore, à Rui Aguas.

Après une nuit de sommeil, les pilotes reprendront la piste demain vendredi pour la troisième et dernière séance d’essais libres d’une heure, de 10 h 50 à 11 h 50. Puis, la journée s’enchaînera sur les qualifications de 16 heures à 16 h 20 pour les LMGTE Pro et Am et de 16 h 30 à 16 h 50 pour les LMP1 et LMP2.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less