Motorsport

Australie, ES9-10 : Mads Østberg s’accroche

Les poursuivants se rapprochent du Norvégien

Recherche

Par www.wrc.com

16 novembre 2018 - 23:29

Mads Østberg a conservé la tête du Kennards Hire Rally Australia après les deux premières spéciales du samedi matin, mais un groupe de poursuivants a très envie de l’en déloger.

De 6’’8, l’avance de Mads Østberg (Citroën C3) est passée à 3’’7 après les deux premières spéciales sur les routes de la région de Nambucca Heads, mais le Norvégien devance toujours Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris), Hayden Paddon et (Hyundai i20) Ott Tänak (Toyota Yaris), toujours plus près de lui.

Hayden Paddon s’est imposé sur Argents Hill Reverse avec sa Hyundai i20, imité par Ott Tänak ne l’imite dans Welshs Creek Reverse. Mads Østberg avait opté pour un mélange de Michelin durs et mediums, un choix qui lui a inspiré un ressenti mitigé en signant le quatrième, puis le neuvième temps.

« Avec ce qu’on sait, c’est sûr que ce n’est pas un choix facile », a-t-il expliqué. « La voiture fonctionne bien, mais quand on mixe les pneus et que deux d’entre eux ne fonctionnent pas, cela complique les choses. »

Jari-Matti Latvala a terminé deuxième des deux spéciales pour se hisser au deuxième rang du classement général. Le Finlandais possède 4’’1 d’avance sur Hayden Paddon, lui-même 2’’2 devant Ott Tänak.

Ce début de matinée a été difficile pour Craig Breen (Citroën C3). L’Irlandais était deuxième vendredi soir, mais une pédale d’accélérateur collée l’a retardé dans Welshs Creek Reverse et il a rétrogradé en cinquième position tout en restant à 12’’5 du leader.

Une fois de plus, la pluie annoncée dans la nuit n’est pas venue. Les routes sèches ont littéralement cantonné les quatre premiers pilotes à s’élancer au rôle de balayeurs pour offrir une trajectoire plus propre à leurs rivaux.

Candidat au titre, Thierry Neuville (Hyundai i20) faisait partie de ce quatuor en étant le deuxième à parcourir les spéciales ce samedi. Le Belge a de nouveau perdu du terrain sur son principal adversaire, Sébastien Ogier (Ford Fiesta).

« On ne peut rien faire », a-t-il dit, toujours dixième. « C’est très frustrant, mais c’est comme ça. J’attaque autant que je peux, mais il n’y a aucune trace. On ne peut rien faire sans la pluie, donc on va continuer d’attaquer et espérer que le Dieu du rallye existe. »

Trois places devant lui, Sébastien Ogier s’est contenté de surveiller la progression de son rival : « On n’attaque pas autant qu’hier. Cela va être difficile de gagner des positions, mais l’objectif principal est de rester devant Thierry. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less