Motorsport

Australie, ES11-12 : Latvala prend la tête

Doublé des Toyota aux antipodes

Recherche

Par www.wrc.com

17 novembre 2018 - 01:32

Jari-Matti Latvala s’est emparé de la tête du Kennards Hire Rally Australia ce samedi matin, mais il est déjà sous la pression de son équipier Ott Tänak.

Troisième vendredi soir, Jari-Matti Latvala (Toyota Yaris) a dépassé Mads Østberg (Citroën C3) dans Urunga, la troisième des quatre spéciales de la matinée. Souhaitant à tout prix conserver ses espoirs de titre, Ott Tänak (Toyota Yaris) est revenu sur les talons de son équipier puisqu’il pointe à 3’’2 après s’être offert deux scratches.

« Le championnat ne dépend clairement pas de nous « Il n’y a aucun intérêt à y penser, mais nous faisons tout ce que nous pouvons. Il reste assez de spéciales pour gagner le rallye. »

Hors du trio de tête toute la matinée, Mads Østberg est relégué à 4’’8 de l’Estonien, d’où sa mine sombre à l’arrivée de l’ES11 : « C’est difficile de rivaliser avec les Toyota. J’ai quelques pneus neufs qui pourraient m’aider cet après-midi. »

Hayden Paddon (Hyundai i20) pointe 4’’3 plus loin, le Néo-Zélandais restant à 12’’4 de la tête. En revanche, les espoirs de Craig Breen (Citroën C3) de rester au contact des leaders ont pris fin sur un tête-à-queue après quinze kilomètres dans Urunga. Sa voiture a heurté un talus et l’Irlandais a rallié l’arrivée en souffrant de dégâts au niveau de la roue et de la suspension arrière gauche. Il a perdu 1’20’’ dans l’opération.

Après avoir effectué des réparations sur le bord de la route, Craig Breen a encore concédé trente secondes dans la courte spéciale de Raleigh et il se retrouve relégué au fond du top dix après une pénalité de près de quatre minutes, le pilote Citroën étant arrivé trop tard au départ.

Ses déboires permettent à Esapekka Lappi (Toyota Yaris) d’occuper la cinquième place. Le Finlandais dispose d’une confortable avance sur Sébastien Ogier (Ford Fiesta), dont les chances de remporter un sixième titre consécutif ont encore été renforcées quand son principal rival Thierry Neuville (Hyundai i20) a heurté un talus dans Urunga.

L’impact a cassé le bras de suspension arrière droit de sa voiture et le Belge s’est démené pour le réparer à temps avant Raleigh. Ironiquement, il est aussi remonté à la neuvième place après les ennuis de Craig Breen, mais il compte 51’’9 de retard sur Sébastien Ogier.

Les équipiers du Français chez M-Sport Ford, Elfyn Evans et Teemu Suninen, font tampon entre les deux, Thierry Neuville n’étant qu’à moins de dix secondes du Finlandais et d’une nouvelle position gagnée dans sa quête désespérée de points.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less