Motorsport

Australie, ES1-3 : Mads Østberg donne le ton

Lappi et Latvala complètent le trio de tête

Recherche

Par www.wrc.com

16 novembre 2018 - 01:43

Mads Østberg a surmonté de petits pépins pour mener le Kennards Hire Rally Australia après la première boucle du vendredi.

Dans les deux premières spéciales, Mads Østberg (Citroën C3) a eu du mal à trouver le rythme et s’est plaint de sous-virage avant de remporter la troisième (Sherwood) et prendre la tête avec 4’’5 d’avance au moment de retrouver le parc d’assistance de Coffs Harbour.

« C’était une belle spéciale et j’avais un bon rythme dans celle-là », a confié le Norvégien. « Je ne l’avais jamais faite et tous les autres pilotes l’ont parcourue l’an dernier, mais la voiture était géniale et c’était une bonne matinée. »

Les Toyota Yaris d’Esapekka Lappi et de Jari-Matti Latvala sont séparées de 4’’0 aux deuxième et troisième places. Lappi a remporté la première spéciale d’Orara East, Latvala la suivante et les deux hommes étaient ex æquo en tête du rallye avant Sherwood.

Craig Breen (Citroën C3) est quatrième, 1’’2 devant Latvala. L’Irlandais a réalisé le deuxième chrono dans Coldwater et Sherwood malgré un souci de freins dans cette dernière. Hayden Paddon (Hyundai i20) et Ott Tänak (Toyota Yaris) suivent, tous deux à moins d’une seconde.

Ott Tänak s’est estimé chanceux après une grosse escapade sur le bord de la route non loin du terme de Sherwood, un coup de raquette ayant envoyé sa voiture sur deux roues et dans le fossé, l’impact faisant même sortir le pneu arrière gauche de sa jante.

Les pilotes M-Sport Teemu Suninen et Elfyn Evans sont septième et huitième sur leurs Fiesta, mais quid du duo de tête au championnat, Sébastien Ogier et de Thierry Neuville ?

Les prévisions météorologiques ne se sont pas matérialisées dans la nuit. Ouvrant les spéciales, le duo a subi les conditions et a dû balayer la terre meuble, laissant une route plus propre et davantage d’adhérence à leurs concurrents.

Thierry Neuville (Hyundai i20) est neuvième, bien qu’ayant failli partir en tonneau quand une bosse a soulevé l’arrière de sa voiture. Le Belge compte 8’’4 d’avance sur Sébastien Ogier (Ford Fiesta), qui boucle le top dix.

« On espérait un peu plus d’humidité mais cela n’a malheureusement pas été le cas », a-t-il admis. « C’étaient des conditions normales pour ouvrir la route ici. J’ai attaqué fort, j’avais de bonnes sensations, mais la route est de plus en plus rapide au passage de chaque voiture. Je ne peux pas faire grand-chose de plus », a-t-il admis.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less