Motorsport

Arzeno, Burri et Hirschi avec Saintéloc au Rallye de France

"Les consignes sont les mêmes qu’en Allemagne"

Recherche

Par Olivier Ferret

1er octobre 2012 - 16:01
Arzeno, Burri et Hirschi avec (...)

Le Team Saintéloc Racing engage trois voitures au Rallye de France – Alsace, onzième manche du Championnat du Monde des Rallyes. Sur des Peugeot 207 Super 2000, Mathieu Arzeno / Renaud Jamoul et Michael Burri / Stéphane Rey seront confrontés aux animateurs du SWRC. Spécialiste de l’endurance, Jonathan Hirschi sera accompagné par Stéphanie Chmelnitsky dans une Citroën DS3 R3.

A la faveur de remarquables performances réalisées depuis le début de la saison, Mathieu Arzeno a vu son programme s’enrichir de manches du WRC… En France, il retrouvera le volant de la Peugeot 207 Super 2000 du Team Saintéloc Racing qu’il avait déjà menée sur le podium de sa catégorie en Allemagne.

« Je suis assez confiant même si je sais que nous allons devoir affronter une grosse concurrence », avoue Mathieu. « Je compte beaucoup sur notre journée d’essais pour adapter la voiture à l’asphalte sec. La Peugeot 207 possède un très bon châssis, potentiellement le meilleur des Super 2000. A nous de trouver les bons réglages. Ensuite, il faudra faire de bonnes reconnaissances. Je connais très bien le parcours. J’avais été très compétitif en 2010 en Junior WRC et la saison dernière en montant sur le podium scratch de la manche du Championnat de France avec la DS3 R3. Il y a de très belles spéciales, certaines toutes en trajectoires. L’objectif reste de faire le meilleur résultat possible. Je veux me battre aux avant-postes. Et j’espère que ça va marcher ! »

Quatrième des Super 2000 en Allemagne, Michael Burri retrouve le Rallye de France, un an après sa première participation en Alsace : « Nous allons être opposés à beaucoup de pilotes très rapides. Ce sera très difficile car le niveau du WRC est très élevé. Je vais tout faire pour que cette épreuve soit la meilleure de notre saison avec la Peugeot 207 Super 2000. Nous devons reprendre confiance avec la voiture. Il faut que je sois bien dans ma tête. L’épreuve ressemble au Rallye d’Allemagne avec beaucoup de pièges et des portions très glissantes. C’est d’ailleurs quand ça glisse le plus que je me sens le mieux. Je ne me fixe pas d’objectifs. Il va falloir se mettre rapidement dans le rythme et améliorer nos temps au fil des kilomètres… »

Pour Jonathan Hirschi, le Rallye de France – Alsace sera une découverte. Plus habitué aux circuits avec l’Audi R8 LMS du Team Saintéloc en Blancpain Endurance Series après avoir remporté un titre en Eurocup Mégane Trophy, le Suisse continue de se diversifier.
« J’ai déjà participé à trois rallyes en Suisse », rappelle Jonathan. « On ne peut pas dire que je débute une nouvelle carrière mais je vais me perfectionner dans cette discipline… Je découvrirai la Citroën DS3 R3 en essais ce lundi. Le Rallye de France est une épreuve particulièrement longue, surtout le deuxième jour avec 120 kilomètres chronométrés. Je n’ai pas encore assez d’expérience dans la discipline pour prétendre à un résultat. Mais je vais essayer d’apprendre un maximum et de faire du mieux possible. »

Responsable Rallye de Saintéloc Racing, Vincent Ducher ajoute : « Mathieu Arzeno et Michael Burri vont pouvoir profiter de cette nouvelle occasion de poursuivre leur apprentissage en Championnat du Monde des Rallyes. Sur les routes alsaciennes, ils vont affronter les pilotes engagés en SWRC. Ce sera également l’occasion de s’étalonner par rapport à Craig Breen qu’ils côtoient chez Saintéloc Racing en IRC. Les consignes sont les mêmes qu’en Allemagne même si nous attendons qu’ils soient un cran au-dessus. Quant à Jonathan Hirschi, il va certainement découvrir de nombreux paramètres en prenant le départ du Rallye d’Alsace avec la Citroën DS3 R3. Toute l’équipe sera à ses côtés pour l’aider à progresser. Il pourra également compter sur les conseils de ses équipiers ! »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less